La ferme des animaux
EAN13
9791092128499
ISBN
979-10-92128-49-9
Éditeur
Hades éditions
Date de publication
Collection
HAD.LITTERATURE
Nombre de pages
102
Dimensions
21 x 14 x 0 cm
Poids
136 g
Langue
français
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


L'heure de la révolte des animaux a sonnée à la ferme ! Un soir, après une journée de travail épuisante pour les animaux, le manque de nourriture provoque la colère générale. Dans un moment de révolte, ils attaquent le propriétaire de la ''Ferme du Manoir'', Mr. Jones, ainsi que ses ouvriers agricoles, puis les chassent de la ferme. Arrachée aux mains de ses propriétaires, celle-ci est renommée la ''Ferme des animaux''. Les cochons prennent rapidement le pouvoir, se décrétant supérieurement intelligents. Un système politique régira désormais la vie de la ferme : ''l'Animalisme'', et un emblème représentera désormais ce nouveau régime : Le sabot et la corne (caricature de l'emblème communiste : la faucille et le marteau). Peu après, sept grands commandements seront décrétés et feront oeuvre de ''Lois'' : Commandement nº 1 : Tout deux pattes est un ennemi ; Commandement nº 2 : Tout quatre pattes ou volatile est un ami ; Commandement nº 3 : Nul animal ne portera de vêtements ; Commandement nº 4 : Nul animal ne dormira dans un lit ; Commandement nº 5 : Nul animal ne boira d'alcool ; Commandement nº 6 : Nul animal ne tuera un autre animal ; Commandement nº 7 : Tous les animaux sont égaux. Cependant, après la révolte et les doux rêves de ''liberté'', apparaît une nouvelle forme de domination, cette fois, imposée par les animaux les plus puissants sur les plus faibles. Un nouveau totalitarisme est né ! George Orwell nous plonge ici dans une fable : allégorie du ''Pouvoir totalitaire''. De grands personnages de l'Histoire, pour beaucoup dictateurs (Hitler, Staline Lénine, Nicolas II, etc.) y sont représentés dans nos personnages.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur George Orwell