Art et science de la couleur, Chevreul et les peintres, de Delacroix à l'abstraction
EAN13
9782070124886
ISBN
978-2-07-012488-6
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Tel (363)
Nombre de pages
658
Dimensions
2 x 1 x 3 cm
Poids
443 g
Langue
français
Code dewey
750

Art et science de la couleur

Chevreul et les peintres, de Delacroix à l'abstraction

De

Gallimard

Tel

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


La couleur ? Longtemps elle a semblé échapper à toute appréhension, son caractère «accidentel» a découragé toute science. Sur elle on ne pouvait fonder un art. D'où la prééminence du dessin. Puis Newton établit que la lumière blanche n'est pas homogène mais composée. À sa suite, Buffon puis Goethe font leur place aux couleurs d'origine physiologique qu'ils rapportaient à l'œil percevant. Les années 1840 marquent, elles, le grand tournant dont nous demeurons les héritiers : Chevreul, savant chimiste, remet en question les rapports admis de l'œil avec l'objet perçu. Il établit la loi générale qui régit la perception des rapports entre couleurs contiguës. Une revalorisation de la couleur s'ensuivit qui a exercé une influence considérable sur plusieurs générations de peintres : Delacroix, les impressionnistes, Van Gogh, Gauguin, Seurat, Signac, les symbolistes, les futuristes et Delaunay. Le changement de paradigme ouvre sur la conquête des voies propres de la couleur qui conduiront la peinture jusqu'à l'abstraction.
La couleur ? Longtemps elle a semblé échapper à toute appréhension. Puis Newton établit que la lumière blanche n'est pas homogène mais composée. À sa suite, Buffon puis Goethe font leur place aux couleurs d'origine physiologique qu'ils rapportaient à l'œil percevant. Les années 1840 marquent le grand tournant dont nous demeurons les héritiers...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Georges Roque