Guerre sainte, martyre et terreur, Les formes chrétiennes de la violence en Occident
EAN13
9782070178193
ISBN
978-2-07-017819-3
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Bibliothèque des Histoires
Nombre de pages
560
Dimensions
22 x 22 x 3 cm
Poids
635 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Guerre sainte, martyre et terreur

Les formes chrétiennes de la violence en Occident

De

Traduit par

Gallimard

Bibliothèque des Histoires

Offres

Autre version disponible

Philippe Buc examine dans ce livre comment la théologie chrétienne a façonné des siècles de conflits, depuis la première guerre judéo-romaine (66) jusqu’à l’invasion de l’Irak (2003), en passant par la première croisade (1096) ou la Révolution française. Même dans les sociétés sécularisées ou explicitement non chrétiennes, comme l’Union soviétique stalinienne, les formes qu’ont prises de nombreux séismes politiques (guerres civiles, purges, déportations, terrorisme, etc.) sont selon lui en grande partie explicables par le christianisme et les très anciens concepts religieux qui influencent la façon dont la violence est perçue et perpétrée. Ce que veut comprendre Philippe Buc c’est non seulement la logique par laquelle une personne saine d’esprit est amenée à tuer ou mourir pour un principe, mais aussi les raisonnements qui légitiment l’imposition de la liberté par la contrainte ou le pardon des atrocités de la guerre. Analysant l'idéologie américaine contemporaine de la guerre, qui place la violence sous l’empire d’idées abstraites, comme la liberté ou la paix mondiale, il met au jour son profond enracinement dans l’Écriture sainte. Fruit de quinze années de recherches d’une ampleur peu commune, Guerre sainte, martyre et terreur montre combien les pieux idéaux de sacrifice, de pureté et de rédemption n’ont cessé de donner sens à la violence, depuis les premiers siècles chrétiens jusqu’aux temps inquiets que nous vivons.
Philippe Buc est professeur d’histoire médiévale à l’université de Vienne (Autriche), après avoir longtemps enseigné à Stanford. Il est notamment l’auteur de L’Empreinte du Moyen Âge : La guerre sainte (Éd. universitaires d'Avignon 2011).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jacques Dalarun