Le Gibier, Une meute ne lâche jamais sa proie
EAN13
9782702448359
Éditeur
Le Masque
Date de publication
Langue
français

Le Gibier

Une meute ne lâche jamais sa proie

Le Masque

Indisponible

Autre version disponible

Trente ans après la chute de l’apartheid, les Furies, déesses du châtiment,
viennent à Paris initier leur danse macabre. Qui sont-elles venues venger ?
La journée du commissaire Paul Starski commence assez mal : son épouse demande
le divorce, son chien adoré est mourant et une prise d’otages l’attend dans un
appartement parisien. L’âme morose, il se rend sur place avec sa coéquipière,
la glaciale et pragmatique Yvonne Chen, et découvre les corps d’un flic à la
dérive et d’un homme d’affaires sud-africain. Tous les indices accusent Chloé
de Talense, une brillante biologiste. Starski n’ose y croire : Chloé était son
grand amour de jeunesse. Afin de prouver son innocence, le commissaire prend
l’enquête à bras le corps – et certainement trop à coeur –, tandis que les
meurtres se multiplient. Car l’étau se resserre autour de la biologiste qui
semble être le gibier d’une chasse à courre sanglante lancée à travers la
capitale. Starski prend peu à peu conscience que rien n’arrêtera les tueurs.
Pire, qu’à fureter au-delà des évidences, il vient peut-être lui-même d’entrer
dans la Danse des Furies...

« Superbement maîtrisé. »  Hubert Artus,  Le Parisien Week-End

«  Le Gibier  est un thriller complètement abracadabrantesque et addictif,
joueur et roublard. Enfin et non des moindres : le duo de flic épate. »  La
Marseillaise

« Avec  Le Gibier  Nicolas Lebel se réinvente en David Fincher du polar. Son
nouveau roman déroule une mécanique froide et implacable dont il est difficile
de s’extraire tellement il nous happe. Qui est le gibier ? Le lecteur
assurément. »  La Fringale Culturelle

« Nicolas Lebel a l’art de tisser les intrigues à tiroirs, complexes à
souhait, pour que son lecteur ne puisse jamais se convaincre tout à fait d’en
avoir déroulé tous les fils. »  Le Progrès
S'identifier pour envoyer des commentaires.