Rentré littéraire 2019 : Les coups de cœur de nos clients.tes !

Rentré littéraire 2019 : Les coups de cœur de nos clients.tes !

Dérangé que je suis
17,00

L'histoire d'un pauvre docker comorien qui n'est pas aussi dérangé que son sobriquet le laisse entendre !
Dérangé est provoqué par les frères Pipipi (Pitié, Pirate et Pistolet) pour participer contre eux à une course de brouette. Il y est fortement encouragé (et pour sa perte) par «une femme éblouissante, une beauté divine, un chant d'oiseau, un vent impétueux».
C'est une fable tragi-comique pleine de personnages truculents, hauts en couleur et décrits dans un langage fleuri.
L'histoire serait somme toute banale s'il n'y avait pas le style de l'auteur, cette langue merveilleuse pleine de mots et d'expressions que l'on n'utilise plus. Cela donne de très belles pages pleines de poésie et de soleil où même la misère devient jubilatoire !
H. Dupont-crozat


Du côté ensoleillé de la rue
19,90

De multiples voix nous racontent l'histoire de Katia et sa fille Vera, deux femmes bousculées par le vent de l'Histoire. Tout les oppose : Katia, orpheline dont le frère a disparu dans les purges, se venge de la vie par sa méchanceté sans faille et Vera, malmenée par sa mère, sera une figure lumineuse, capable d'aimer et d'être aimée, et qui deviendra une artiste mondialement reconnue. Autour d'elles gravitent des figures nocives ou attachantes. La ville de Tachkent est le théâtre de ces vies tumultueuses comme une gigantesque cour des miracles, et elle constitue un personnage à part entière dans l'histoire.
Un roman polyphonique dense et attachant qui nous fait découvrir en prime une société en marge de «l'empire soviétique».
H. Dupont-Crozat


LES REFUGIES
20,00

Traumatismes de guerre, déracinement, écartèlement entre deux cultures… Mais aussi crise conjugale, visites de fantômes, découverte de l'homosexualité et choc des générations… Après le retentissement mondial du Sympathisant, Viet Than Nguyen brosse le portrait tout en finesse de réfugiés dans un recueil de nouvelles époustouflantes de justesse.


Une joie féroce
20,90

Jeanne est une femme formidable. Tout le monde l’aime, Jeanne.
Libraire, on l’apprécie parce qu’elle écoute et parle peu. Elle a peur de déranger la vie. Pudique, transparente, elle fait du bien aux autres sans rien exiger d’eux. A l’image de Matt, son mari, dont elle connaît chaque regard sans qu’il ne se soit jamais préoccupé du sien.
Jeanne bien élevée, polie par l’épreuve, qui demande pardon à tous et salue jusqu’aux réverbères. Jeanne, qui a passé ses jours à s’excuser est brusquement frappée par le mal. «  Il y a quelque chose  », lui a dit le médecin en découvrant ses examens médicaux. Quelque chose. Pauvre mot. Stupéfaction. Et autour d’elle, tout se fane. Son mari, les autres, sa vie d’avant. En guerre contre ce qui la ronge, elle va prendre les armes. Jamais elle ne s’en serait crue capable. Elle était résignée, la voilà résistante. Jeanne ne murmure plus, ne sourit plus en écoutant les autres. Elle se dresse, gueule, griffe, se bat comme une furie. Elle s’éprend de liberté. Elle découvre l’urgence de vivre, l’insoumission, l’illégalité, le bonheur interdit, une ivresse qu’elle ne soupçonnait pas.
Avec Brigitte la flamboyante, Assia l’écorchée et l’étrange Mélody, trois amies d’affliction, Jeanne la rebelle va détruire le pavillon des cancéreux et élever une joyeuse citadelle.


Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon
19,00

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre. Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n'est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L'Excelsior, des conflits éclatent. Et l'inévitable se produit. Une église ensablée dans les dunes d'une plage, une mine d'amiante à ciel ouvert, les méandres d'un fleuve couleur argent, les ondes sonores d'un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.
Histoire d'une vie, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon est l'un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu'animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l'égard de toutes les formes d'injustice.

Prix Goncourt 2019