Conseils de lecture

Déchirés

Super 8 Edition

21,00
par (Librairie L'Armitière)
30 août 2014

Manger la nuit

Hilarant parfois, angoissant toujours, un roman d'amour et de mort assez hallucinant.
Enfin un livre sur la drogue qui, loin d'en faire l'apologie, raconte l'enfer quotidien du toxicomane sans jamais tomber dans les clichés ni les poncifs du genre. C'est, aussi et surtout, un thriller qui va à 100 à l'heure. Une course-poursuite à travers un monde infesté de zombies digne des meilleurs films de Romero, le réalisateur de "La nuit des morts-vivants", car enfin - faut-il le préciser ? - le tout est quand même assez sanguinolent. Avis aux amateurs.

Un premier roman de Peter Stenson qui en appelle d'autres j'espère. Bref, j'ai adoré !


Les grands
19,50
par (Librairie L'Armitière)
28 août 2014

Tout pour la musique

Le nouveau roman de Sylvain Prudhomme relève de l'enchantement. Tous les sens y sont aiguisés, séduits, envoûtés.

L'auteur s'inspire du parcours du fameux groupe Super Mama Djombo – Les Grands-, originaire de Guinée-Bissau qui, dans les années 1970, a fait danser des stades entiers, du Mozambique au Mali en passant par le Congo.
Trente ans après, Couto, le guitariste, toujours à Bissau, reçoit un appel pour l'avertir de la disparition de Dulce, prestigieuse chanteuse du groupe, son grand amour de l'époque. Une phrase qui tombe comme un couperet au début de la fiction : « I muri », en créole, « Elle est morte ». Qu'à cela ne tienne, Couto et ses acolytes vont réagir avec cette même passion qui les a toujours animée et organiser un concert pour la célébrer. Il s'agit de lui rendre un dernier hommage tandis qu' un coup d'état se prépare sur cette terre où règne corruption et violence politique. Le lecteur suit les déambulations, réminiscences du guitariste et se promène tout à la fois dans un paysage superbe, une ambiance rythmée par les accords, l'amitié, les souvenirs ; bercé par une musicalité que Sylvain Prudhomme instille tel un artiste des mots.

Un livre louant Les Grands, écrit par un Grand romancier ! Un tourbillon magique : l'ouvrir, se laisser captiver et s'en souvenir toujours comme une chanson éternelle de notre répertoire intime.


La colère des Hérissons
par (Librairie La Galerne)
28 août 2014

Le combat de deux adolescents engagés pour la protection de l’environnement. Ils vont mettre tout en œuvre pour faire échouer le projet de forage dans leur village. Véritable coup de cœur, ce texte est une déclaration sur les dangers du réchauffement climatique et sur l’avenir de notre planète.


L'Enfant des marges
18,00
par (Le Bateau Livre)
28 août 2014

Coup de coeur littérature française

Suite à la disparition de son fils, Ioan, s’est exilé dans les Cévennes, où seules les pierres et les conversations avec un vieux berger lui apportent un peu de réconfort. De son petit-fils, Valentin, il ne sait rien ou presque, jusqu’au jour où sa belle-fille lui laisse un message sans appel : Valentin est à Barcelone, vit dans un squat, n’a pas donné de nouvelles depuis des mois – il FAUT qu’il le retrouve.
Commence alors une lente réhabilitation pour Ioan, qui part affronter ses démons et réapprendre le fonctionnement des liens sociaux. La vie underground de Barcelone ne le ménage pas, creusant sa mémoire et faisant resurgir les traces de son propre père – "traidor" ? Un très joli roman sur le lien filial, tout en émotion contenue, par l’auteur de "Matin Brun".


Mon année Salinger , Récit
20,90
par (Librairie L'Armitière)
27 août 2014

Fan-club

Un livre sensible et émouvant. Je ne savais pas avant de lire ce livre à quel point Salinger reste un auteur important pour bon nombre d'américains. Bien plus qu'un écrivain, c'est une véritable icône à laquelle ses fans vouent un culte... et ils sont nombreux: ça va de l'adolescent qui vient de lire "L'attrape coeur" au vétéran du Vietnam.

C'est l'histoire d'une jeune fille pleine d'ambition dans le New York de la fin des années 90.
Elle rêve d'écrire un livre et travaille comme assistante dans une grande agence littéraire.
Alors qu'elle pensait que ce job allait lui permettre de rencontrer de grands écrivains et des personnes importantes du milieu littéraire, elle passe son temps à répondre au téléphone et faire de la paperasse. Un jour, sa directrice lui demande de s'occuper de tout le courrier des admirateurs de Salinger (qui vit reclus dans le New Hampshire et ne répond pas au courrier des lecteurs ni à aucune demande d'interview). Tout ce qu'elle a à faire est de répondre à ce courrier qui s'accumule. Comme les fans de l'écrivain mettent tellement de coeur à lui écrire, au lieu d'envoyer une lettre-type elle finit par prendre sa plume et leur répondre directement...

Très bien écrit, le livre est tout autant un hommage à Salinger qu'à New York. J'ai beaucoup aimé.