Conseils de lecture

American Psycho
10,20
par (Librairie La Galerne)
13 février 2013

Attaque en règle de l’Amérique des 80’s, ce roman ultra-violent vous apprendra à bien vous habiller, à sortir dans les bons restaurants, à réussir professionnellement et à occuper vos nuits de façon originale. La belle vie, quoi !


99 francs, (14,99 €)

(14,99 €)

Gallimard

par (Librairie La Galerne)
13 février 2013

"99 francs" est un livre méchant, cynique, caustique et très drôle. C'est l'histoire d'un publicitaire qui "en a marre" et décide de tout balancer, c'est-à-dire de raconter toutes les horreurs qui se cachent derrière ce beau métier. Roman pamphlétaire percutant, "99 francs" les vaut largement !


Un dîner à Bali, poulet satasy, nasi goreng, gado-gado

poulet satasy, nasi goreng, gado-gado

Marabout

par (Librairie La Galerne)
7 février 2013

Des recettes du bout du monde pour pas cher dans votre assiette ! Concoctez à la maison les meilleures recettes de Bali, pour retrouver les saveurs parfumées des vacances. Après une découverte des ingrédients balinais, attaquez les sambal, sauces au pilon, currys et satays, viandes et poissons, veggie food, desserts et boissons !


Désolations

Éditions Gallmeister

par (Librairie La Galerne)
6 février 2013

Même veine sombre, même sentiment de folie qui guette, le nouveau David Vann ne vous laissera pas vous échapper tant l’auteur va vous captiver avec ses Désolations. Attendez-vous à être bouleversé par ce couple au bord du gouffre et les névroses de leurs enfants, le tout au milieu d’une nature intransigeante.


Marie Blanche, roman

roman

Cherche Midi

22,00
par (Librairie La Galerne)
6 février 2013

Grande fresque familiale, "Marie-Blanche" évoque le destin singulier et tragique d’une mère et de sa fille. De l’une, on dira qu’elle fut tyrannique, froide et perverse (mais son enfance est, à mon sens, absolument terrifiante). De l’autre, qu’elle fut broyée par sa mère. Jim Fergus reconstitue avec talent le journal intime d’une jeune femme anéantie. De même que profondément marquée par "Mille femmes blanches", je ne suis pas prête d’oublier Renée et Marie-Blanche.