Conseils de lecture

Chevrotine
18,50
par (Librairie L'Armitière)
20 juin 2014

Plomb littéraire d'émotion!

Le nouveau roman - Chevrotine - d'Eric Fottorino vient de paraître aux Editions Gallimard et c'est une lecture saisissante, qui impacte le lecteur, le terrasse.
Pas de ménagement dès le départ. Laura, la femme d'Alcide Chapireau a disparue et ce dernier se doit, 20 ans plus tard, d'écrire une lettre à leur fille Automne pour tout lui expliquer. Il ne s'agit pas là d'une simple disparition. Il l'a tuée. La "Chevrotine" lui était réservée.
Alcide Chapireau, homme de la mer, simple, a connu une enfance difficile, sans amour, a pris le large comme on prend la fuite. Il a construit sa vie avec Nelly, femme admirable qui lui a donné deux fils. Le bonheur est au rendez-vous enfin!
Mais la vie recèle toujours bien des surprises et reprend à Alcide sa femme qui meurt d'une maladie. Il continue le chemin avec ses enfants qu'il élève avec dignité malgré la souffrance de la disparition fatale...
Les mois passent dans cette relation triangulaire harmonieuse.

Arrive Laura une femme lumineuse, sensuelle, louée, appréciée par tous. Chapireau réapprend très vite à aimer et cède à ce nouveau bonheur possible. La famille s'agrandit. S'installe, prend ses aises... Mais Laura est une femme complexe, ce qu'elle cherchait n'était pas le grand amour mais bien plutôt son assassin, jolie araignée manipulatrice, terrible, armée de fils de mots qui ne laissent à leur vie aucune autre issue possible, malgré le silence, que le drame.

Ce roman construit avec force et tension croissante ne vous laissera aucun répit et le séjour à "Coup de vagues" (nom de leur maison) vous fera boire la tasse de l'émotion littéraire la plus pure , croyez moi !


N'oublier jamais

Presses de la Cité

par (Librairie La Galerne)
2 juin 2014

Ne le lâchez pas d'une page !

Est-il victime d’un complot ? Est-il amnésique ? Jusqu’où le doute s’installera-t-il dans l’esprit de Jamal, jeune beur handicapé qui tente de sauver une femme sur la falaise d’Yport ? Grâce à une construction habile, Michel Bussi signe un polar très efficace, aux nombreux rebondissements. Un livre dont vous ne lâcherez pas une page.


Viande à brûler
9,20
par (Librairie L'Armitière)
28 mai 2014

Journal de crise

C'est une réédition : un roman social qui ne sombre jamais dans le misérabilisme. Bien au contraire. Écrit à la manière d'un journal, ce roman autobiographique offre un témoignage exceptionnel sur le Paris de l'entre-deux guerre. L'histoire se passe en 1934, la crise sévit et les chômeurs sont légion. Un ancien marin reconverti en expert-comptable au chômage raconte, avec toujours beaucoup d'ironie, son quotidien. Au programme: hôtels à la semaine, petits boulots... et copains unis dans la galère. Car c'est aussi une histoire d'amitié et de solidarité que raconte ce livre. À la fois drôle et inquiétant (tant la ressemblance est grande avec notre monde d'aujourd'hui) , c'est définitivement LE livre à lire en ces temps de crise.


L'étrange apparition de Tecla Osorio
par (Librairie L'Armitière)
28 mai 2014

Bizarre, bizarre...

C'est l'histoire d'une femme qui disparait et, dix ans après, réapparait exactement à l'endroit où elle avait été vu la dernière fois. Ça se passe dans un petit village, quelque part en Espagne. Le lecteur fait connaissance de toute une galerie de personnages qui l'ont tous plus ou moins connu ou dont la disparition a eu des conséquences sur leurs vies à eux. C'est assez loufoque mais j''ai beaucoup aimé ce livre. Les personnages sont très attachants et j'avais vraiment envie de savoir ce qui allait leur arriver car, assez bizarrement, c'est un roman avec beaucoup de suspens même si il ne se passe pas grand chose. À lire !


Les Suprêmes, roman
22,80
par (Librairie L'Armitière)
27 mai 2014

Trois drôles de dames

C'est l'histoire de trois amies. Trois femmes qui se connaissent depuis un bon nombre d'années. Depuis la fin des années 60 pour être précise. Une des trois est très très forte, une autre est plus sensible et la troisième cherche un peu à trouver sa place entre les deux... Elles bavardent ensemble, se racontent leurs bons et mauvais souvenirs. Toutes les trois sont noires mais quand l'une d'entre elle va rencontrer un homme blanc, les choses ne vont pas bien se passer...
C'est une chronique de l'Amérique sur fond de ségrégation que raconte ce livre qui m'a un peu fait penser à "La couleur des sentiments". Facile à lire, drôle et sensible : un très bon roman pour cet été.