Conseils de lecture

Le jardin de l'aveugle
22,50
par (Librairie L'Armitière)
22 août 2013

Extraordinaire jardin

Des liens d'amour et de sang unissent les personnages de ce roman dont l'intrigue se passe entre le Pakistan et l'Afghanistan quelques mois à peine après l'attentat du 11 septembre. Le jardin de l'aveugle, jardin de latence entre la vie et la mort, c'est celui du père des deux principaux personnages, Jeo et son frère adoptif Mikal. C'est aussi le point de ralliement des deux frères séparés par la guerre et de toute leur famille. Malgré des scènes très dures de tortures et de violence, j'ai beaucoup aimé ce livre empreint d'une grande poésie et de beaucoup de sensualité. J'ai eu un peu de mal au début mais après une trentaine de pages, je ne pouvais plus m'arrêter de lire... Mon coup de coeur de la rentrée.


Sanderling
22,00
par (Librairie La Buissonnière)
18 août 2013

Notre mère la Terre

Roman d'une beauté surprenante autour de la terre et de l'environnement. Plus qu'un ordinaire roman de paysannerie, Sanderling évoque les mutations climatiques et environnementales qui façonnent le travail quotidien de la terre. Lorsque la terre ne donne plus et que les intempéries se déchaînent, l'humilité et la solidarité s'installent. Et si les hommes réapprenaient à vivre différemment et simplement, réunis dans une même urgence de survie face aux calamités naturelles ? Simplement somptueux et bouleversant.


L'apocalypse des travailleurs
par (Librairie La Buissonnière)
18 août 2013

Judicieusement fantasque

Grande farce sociale, ce roman est audacieux, troublant et tragiquement drôle. A l'instar de José Saramago, grand romancier portugais et Prix Nobel de littérature, l'auteur use d'une narration inhabituelle, sans grande rupture, à peine ponctuée qui offre au lecteur un intense plaisir de lecture.
C'est subtil, grinçant, judicieusement fantasque.


Muette

Albin Michel

16,50
par (Librairie La Buissonnière)
18 août 2013

Silence blessé

Aborder un nouveau roman d'Eric Pessan, c'est pénétrer chaque fois davantage au cœur d'une solitude enfouie et tenace. Il traque les solitudes, les volontés d'effacement du monde, les silences endurcis. Muette est secrète. Muette est murée dans son silence. Les autres ont construit sans le savoir son enfer et la confinent dans son silence blessé. Mais muette veut vivre, essayer encore un peu, alors elle, elle s'échappe.
Avec poésie et douceur, Eric Pessan aborde le difficile passage à l'adolescence, prégnante de souffrances intérieures et de maltraitance orale et latente. Il élabore et constate la difficulté d'être, thème récurrent de ses romans, avec une douce mélancolie.


Kinderzimmer / roman
20,00
par (Librairie La Buissonnière)
18 août 2013

Au-delà de l'imaginable

Kinderzimmer désigne la chambre des enfants dans les camps de concentration et d'extermination nazis. Un mouroir où naissent les enfants des déportées. Avec exactitude, avec une exigence linguistique rare, Valentine Goby poursuit son beau travail d'écriture sur les corps féminins, dans la douleur et la tragédie de l'enfantement, dans la solitude des corps meurtris et défaits au sein de la machine infernale à tuer. Ce roman est digne de figurer aux côtés des textes de Robert Antelme ou d'Imre Kertesz. Lisez-le sans désespérance ni appréhension. Une nouvelle voix de romancière s'élève et vous transporte au-delà de l'imaginable et c'en est douloureusement et effroyablement beau.