Conseils de lecture

Les vies parallèles de Greta Wells
22,00
par (Librairie L'Armitière)
11 janvier 2014

Carpe Diem

Un drôle de roman qui nous fait voyager dans différentes époques du Greenwich Village, à New York. La morale de cette histoire : profiter du moment présent car on ne sait pas de quoi sera fait demain. J'avais déjà beaucoup aimé "L'histoire d'un mariage", le premier roman de cet auteur et je ne suis pas déçue par celui-ci que j'ai littéralement dé-vo-ré.


La petite communiste qui ne sourait jamais
21,00
par (Librairie L'Armitière)
10 janvier 2014

10/10 !

À part la gym, rien n'existe... Pas facile d'être une icône nationale au temps de la Roumanie de Ceausescu et du bloc soviétique !

Je me souvenais très bien de Nadia Comaneci, cette petit fille qui battait tous les records aux Jeux Olympiques de 1976. Le premier dix parfait ! Dans ce roman, le narrateur est une femme qui décide de l'interviewer pour comprendre comment elle a été entrainée à devenir une championne. L'interview est menée dans les années 2000. C'est un roman et je ne sais pas quelle est la part de vérité dans cette histoire mais on suit cette jeune fille depuis sa tendre enfance jusqu'à sa vie d'adulte. Privée d'enfance et d'adolescence, elle est façonnée pour devenir une championne. Une vie plus qu'ascétique. Au delà de son destin personnel, c'est aussi l'histoire de la fin du bloc soviétique des années 70 jusqu'à la chute du mur de Berlin qui est raconté au fil des pages de ce roman à l'écriture assez classique mais tout à fait passionnant.


Le Chardonneret
23,00
par (Librairie L'Armitière)
10 janvier 2014

Petit oiseau

C'est un roman sur la fragilité des choses, sur le deuil, les rencontres belles ou moins belles que l'on fait dans la vie et qui font que rien n'est jamais vraiment anodin. Une fresque qui nous fais voyager de New York à Las Vegas et jusqu'à Amsterdam sur les traces du jeune Théo. Je ne veux pas trop en dire mais sachez qu'il ne faut pas être impressionné par le nombre de pages : c'est passionnant et ça se lit tout seul ! Je me suis tout de suite attachée au personnage de Théo si bien que je ne pouvais pas me détacher de ce roman. Un de mes gros coups de coeur cette nouvelle rentrée.


Tony Hogan m'a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman
19,00
par (Librairie L'Armitière)
9 janvier 2014

God save the spleen

Entre came, alcool, junk-food et désespoir, l'Ecosse et l'Angleterre des années Thatcher illumine de toute sa grisaille les pages de ce formidable premier roman qui, de cités H.L.M. minables en B&B pourris, raconte la dérive d'une mère-célibataire et de sa toute jeune fille.

C'est cette dernière qui raconte. Elle n'a pas encore cinq ans au début de l'histoire mais est déjà entrée de plain pied dans le monde des adultes. C'est rythmé, très bien écrit, sans artifice mais avec beaucoup de style. Drôle et triste à la fois, j'ai dévoré ce livre.


La Fille

Christian Bourgois

20,00
par (Librairie L'Armitière)
7 janvier 2014

Trash Palace

Depuis Zola, j'ai toujours aimé les romans sociaux. Ici, l'histoire se passe non pas dans le Paris de la fin du XIX siècle mais dans les sixties à Reno, Névada et plus précisément dans un "trailer-park", un endroit pour caravanes et mobil-homes. Ce sont les pauvres parmi les pauvres qui habitent ici. L'histoire est racontée par une jeune fille qui vit avec sa mère et sa grand-mère. On la suit de son enfance à son entrée dans le monde adulte avec, pour tout guide dans la vie, un manuel de scoutisme qu'elle lit et relit sans cesse. Elle essaye de s'en sortir mais, on s'en doute, c'est loin d'être gagné... Son récit, entrecoupé de rapports et d'expertises d'éducateurs et autres travailleurs sociaux, laisse peu d'espoir au lecteur qui malgré tout a envie de croire à un avenir un peu meilleur pour elle et pour les siens. Noir de chez noir, un beau roman sur le déterminisme social. J'ai beaucoup aimé !