Conseils de lecture

Fontenoy ne reviendra plus
9,00
par (Librairie Gwalarn)
26 février 2013

Itinéraire d'un dégueulasse

La question est pourquoi, pourquoi de brillants intellectuels ont collaboré avec le nazisme, l’opportunisme n’expliquant pas tout. Pour comprendre, Gérard Guégan a écrit la biographie d’un collabo dont il a aimé les livres, Jean Fontenoy.

Fontenoy fut donc un « dégueulasse » qui alla au fond de l’abject car Fontenoy ne faisait jamais rien à moitié. Il soutint Pierre Laval, entra au PPF de Doriot. Et pourtant il admirait Trotski. Antimilitariste, il s’engagea en 1940, mais dans l’armée finlandaise pour repousser l’attaque russe, puis dans la LVF. Il publia un texte d’une niaiserie repoussante sur le camp de concentration d’Oranienburg alors qu’il avait été un grand journaliste. Et puis, il y a le plus terrible, des textes antisémites, une demande faite à Darquier de Pellepoix d’attribution d’un logement confisqué à un juif … Fontenoy, l’époux de la juive roumaine Lizica, un lecteur d’Einstein, de Herzl, un admirateur éperdu de Vladimir Maïakovski …

On le voit, rien n’est simple. Pourquoi Fontenoy a-t-il collaboré ? Les convictions politiques ? On sait que nombre de monarchistes, de nationalistes furent parmi les premiers à répondre à l’appel du 18 juin. L’antisémitisme ? Il était tellement répandu que De Gaulle lui-même dut y mettre le holà à Londres. De plus celui de Fontenoy est douteux …

Fontenoy était un homme complexe, comme l’époque et c’est le grand mérite de Gérard Guégan de nous permettre de le saisir.

Enfin il faut souligner que cette biographie est aussi une œuvre littéraire magnifique. Le style est vigoureux, parfois rugueux ; l’auteur ignore le coup de griffe, à la place il assène des franches taloches. Gérard Guégan possède l’art du raccourci et de la formule : « C’est un dégueulasse ? C’est un dégueulasse. Comme l’époque ? Comme l’époque. ». Ce livre-là sur un collabo n’est pas écrit à l’eau tiède …


Il

Derek Van Arman

Sonatine

23,00
par (Librairie L'Armitière)
23 février 2013

Psychose(s)

Un premier roman véritablement haletant. C'est un thriller qui nous entraine sur la piste d'un psycho-killer. On découvre au fur et à mesure du livre sa vie privée et sa vie secrète. L'enquête est menée au cordeau et la description des méthodes de la police sont décrites de façon si réaliste qu'il est quasiment impossible de quitter ce livre avant la dernière page.


Étranges rivages

Anne-Marie Métailié

19,50
par (Librairie L'Armitière)
23 février 2013

Mémoires du Grand Nord

Superbe ! Un voyage dans le passé du commissaire Erlendur, un personnage que les lecteurs d'Indridason commencent de commencent à bien connaître... Pour les autres, disons que c'est un flic pas comme les autres... Un flic qui cherche toujours à comprendre ce que les autres protagonistes ont dans la tête. Une écriture très poétique qui nous entraine au plus profond de l'Islande.


Dark Horse

Éditions Gallmeister

23,60
par (Librairie L'Armitière)
23 février 2013

Nature, morts et découvertes

Attention, c'est du nature-writing, la littérature des grands espaces ! Plaines et montagnes, la nature grandiose y est présente à chaque page... Ces longues descriptions ne nuisent néanmoins jamais à l'action car c'est un pur policier. On retrouve Walt Longmire, le shérif déjà présent dans les précédents livres de cet auteur que je vous conseille vicement de découvrir. C'est palpitant, très bien écrit, bref: j'ai adoré !


Fleur de cimetière
23,00
par (Librairie L'Armitière)
23 février 2013

Noir, c'est noir!

Magnifique ! Une plongée en apnée dans la souffrance d'un père et d'une mère. Un polar très très noir, très psychologique mais sans pathos aucun. Je ne connaissais pas cet auteur et c'est une vraie découverte !