Conseils de lecture

A nous deux, Paris !
19,00
par (Librairie L'Armitière)
23 août 2012

Ex-fan des 80's

Décadentes (un peu), frivoles (beaucoup) mais aussi passionnément créatives, les années 80 n'en finissent pas d'être à la mode. Ce roman sans doute largement autobiographique leur rend hommage d'une bien jolie façon. Entre new-wave et disco, punk nihiliste et chanson réaliste, c'est le parcours d'un jeune homme chic qui rêve de se faire une place dans le monde et prend le risque de s'y griller les ailes. La petite musique de Benoît Duteurtre sonne toujours aussi juste et j'ai dévoré ce livre.

C'est enlevé, franchement drôle, vaguement mélancolique et truffé de références musicales... si bien qu'à la fin, je me suis rué sur mon walkmann et mes cassettes de James Brown, Devo et autres Talking-Heads. La nostalgie, ça a aussi du bon !


La nuit tombée
par (Librairie La Buissonnière)
23 août 2012

Quelle immense "Nuit tombée" !

La nuit tombée, un homme circule à moto pour se rendre dans la zone interdite de Tchernobyl. Il fait une halte auprès de ses anciens amis. Les souvenirs remontent, l'amitié du moment présent est forte et profonde.
Sobre, émouvante, toujours juste, l'écriture d'Antoine Choplin nous frappe en plein cœur. Comme un peintre dessinant à l'encre de Chine, quelques traits lui suffisent pour saisir toute l'humanité de ses personnages, nous renvoyant par là-même à la nôtre. Un roman où les paroles et les silences font surgir de belles lueurs d'espoir dans cette immense nuit tombée. Magnifique ! Par l'auteur du « Héron de Guernica ».


L'Hiver des hommes
20,00
par (Librairie L'Armitière)
22 août 2012

Plus qu'un roman, un docu-fiction : c'est l'histoire de la Guerre de Bosnie vue par les bourreaux, ou plus exactement, par les enfants des bourreaux serbes. Se succèdent tout un tas de témoins, tous du mauvais côté, tous Serbes. Le ton est neutre, l'auteur ne juge pas mais tente de comprendre et de faire comprendre. Pour ce, il a pris le recul nécessaire afin que le lecteur puisse se forger une idée. En lisant ce livre, on découvre que notre connaissance du conflit est... très vague. Lionel Duroy nous remet les idées en place. Rien que pour cela, je le conseille !


Le jour où les chiffres ont disparu
18,00
par (Librairie L'Armitière)
22 août 2012

Un roman qui déborde d'imagination. C'est un monde très différent du notre et pourtant tout à fait crédible dans lequel nous plonge ce livre dont l'action se situe dans un hôpital psychiatrique. Le style est très alerte, c'est facile à lire, original et même si tout se termine un peu à la manière d'une fable, on croit vraiment à cette histoire. J'ai un peu pensé aux premiers romans de Nothomb et Werber en le lisant. Ce n'est pas le premier livre de cet auteur mais je ne le connaissais pas encore et, pour moi, c'est une des belles découvertes de cette rentrée.


Cinq Ciel

Éditions Gallmeister

22,90
par (Librairie L'Armitière)
22 août 2012

J'ai vraiment été bluffée par ce livre. Au départ, cette histoire de trois hommes dont on sait peu de choses et qui vont se retrouver sur un chantier pour construire on-ne-sait-quoi, ne me disait rien qui vaille. J'avais tort car c'est vraiment un très très bon roman.

C'est du "Nature Writing", du vrai. Pour ceux qui ne connaitraient pas encore, c'est un genre littéraire venu des Etats-Unis. C'est la littérature des grands espaces, celle qui donne le vertige. Attendez-vous donc à de longues descriptions d'une nature forcément grandiose et sauvage. À un moment, ils vont pêcher et on vraiment avec eux dans la rivière ! Il y a aussi une descente du Grand Canyon... Bref, une lecture proprement vertigineuse !