Conseils de lecture

Femmes ouvrières

La Contre Allée

21,00
par (Librairie L’Écritoire)
13 janvier 2022

Chez Luisa Carnés, on retrouve à la fois la radicalité droite et désespérée d’Hélène Bessette et l’empathie des enquêtes littéraires de Florence Aubenas ou de Joseph Ponthus. Sur son théâtre des opérations, une boutique aussi désuète qu’une bonbonnière et aussi sanglante qu’une arène, se cristallise la laborieuse émancipation d’un attachant chœur de femmes rudes et vulnérables, qui nous rappelle le courage et le dénuement qui furent au cœur des luttes sociales du XXème siècle.


Enquête sur une femme libre

Delpire éditeur

29,00
par (La Chouette librairie)
13 janvier 2022

Coup de cœur de la chouette

Cette biographie richement illustrée vise à lever le voile sur le mystère que fut la vie de Vivian Maier. Au-delà du mythe engendré par la découverte fortuite de ses photos, l'ouvrage redonne à la photographe ce que son oeuvre déjà inspire, c'est-à-dire sa profonde humanité.


La constellation du chien

Futuropolis

22,00
par (La librairie des Halles)
13 janvier 2022

Les eaux sont montées et Benjamin Flao, avec son trait reconnaissable entre tous et la lumière qui vibre dans son dessin, nous propose une vision de notre monde sous les flots, fourmillant de personnages riches d'une humanité touchante.
Une nouvelle fois, Benjamin Flao nous offre une œuvre superbe et envoûtante.


6,80
par (le Carnet à spirales)
12 janvier 2022

Un peu de magie pour l'hiver, s"il vous plaît !

Voici un titre sympathique pour lire en cette période froide et enneigée (par moment) ! Pour l'anniversaire de son petit frère, Samantha quitte l'Afrique du sud en avion, mais malencontreusement une tempête de neige empêche l'atterrissage et le capitaine de bord choisit de d'effectuer un atterrissage d'urgence à Londres en attendant de meilleures conditions climatiques. Et voici comment cette jeune fille de dix-huit ans se retrouve dans Londres, seule, première escapade en solitaire. Et alors que rien ne se passe déjà comme prévu, elle n'en a pas fini ! Au détour d'une ruelle, une bande va lui voler son téléphone, neuf bien sûr, elle va aussi tomber sur un petit garçon qui semble aussi seul qu'elle, un tigre va s'échapper d'un zoo, la mort de la reine Elisabeth II est annoncée, et une personne âgée est retrouvée à son domicile, inconsciente, victime d'une attaque... Ces éléments, liés les uns aux autres, nous promettent une escale à Londres dont la jeune Sam, et nous-mêmes lecteurs, nous souviendrons longtemps et où la réalité se mélange parfois avec l'imaginaire et le fantastique. Une pointe de magie ne fait jamais de mal dans une réalité banale !


20,00
par (Au moulin des Lettres)
12 janvier 2022

Un roman fort !

Le nouveau roman de K.Tuil est une plongée dans le monde fermé des juges antiterroristes mais il est aussi une sacrée claque.
Son personnage principal, Alma Revel, est la juge d'instruction responsable du pôle antiterroriste à Paris. Bosseuse, fiable, elle met sa vie personnelle entre parenthèses 5 jours par semaine et ne retrouve ses enfants et son mari que le week-end.
C'est elle qui nous introduit dans la vie d'un juge d'instruction tout au long d'un récit à la 1ère personne.
Le roman s'ouvre en 2016 alors qu'elle va visionner avec ses collègues les images d'un attentat terrifiant qui vient d'avoir lieu à Paris et qui va faire basculer sa vie. La fiction est construite afin que le lecteur ait toutes les clés pour comprendre dans quel contexte cet attentat va se produire et ce qui va en découler; c'est donc en remontant le temps qu'Alma va débuter son histoire.
Le récit d'Alma happe le lecteur dès les premières pages. Il est entrecoupé de courts chapitres qui sont la transcription des interrogatoires d'un jeune prévenu arrêté alors qu'il revient de Syrie. On va donc suivre le processus auquel est soumis cet homme de 23 ans et assister aux échanges entre les juges qui doivent statuer sur son cas ; pour cela, ils doivent "détecter la dangerosité et apprécier le risque avec la conscience que ce n'est pas une science exacte" et conclure : le laisser en prison ou le relâcher en le plaçant sous contrôle judiciaire.
Au-delà de la description précise de son travail de juge, Alma raconte aussi sa vie de famille qui tangue et ne tient plus qu'à un fil. On la découvre perdue, fragilisée et on ne peut qu'éprouver de l'empathie pour ce personnage au bord du précipice.
Ce roman très fort de seulement 300 pages, très bien construit, nous ouvre les portes sur la vie de ces magistrats, parle de justice, d'humain et de libre-arbitre et la tension dramatique et romanesque liée à l'histoire personnelle d'Alma s'y imbrique parfaitement.