Conseils de lecture

19,00
par (Librairie La Buissonnière)
10 septembre 2012

Un beau roman d'amour, humble, parcouru de fragilités humaines, de douleurs espacées qui apprennent à chacun à se reconstituer. Un bel hymne à la terre aussi, au labeur mêlé de sueur, de soleil et de poussière. La terre qui permet à deux cœurs trop longtemps fragilisés de se croiser et de se trouver.
« Un roman qui fait du bien » a dévoilé l'auteur. C'en est un.


Christian Bourgois

17,00
par (Librairie L'Armitière)
6 septembre 2012

C'est un petit livre d'une densité féroce. C'est aussi un grand roman. Il y est question du racisme ordinaire dans le Sud des Etats-Unis pendant les années 50... bref, un thème familier aux lecteurs de Toni Morrisson. Attention : ici, on est vraiment dans l'épure et ce livre demande beaucoup de concentration au lecteur. Une lecture exigeante donc mais vraiment gratifiante si l'on s'en donne la peine. À lire !


14,50
par (Librairie La Galerne)
5 septembre 2012

C’est un fait, Viviane Elisabeth Fauville a assassiné son psychanalyste. Reste à savoir pourquoi et comment. Ce texte extrêmement malin dans son procédé littéraire établi une vérité plus complexe qu’il n’y paraît. Absolument épatant.


20,00
par (Librairie La Galerne)
5 septembre 2012

"Tous les diamants du ciel" est un drôle de roman, un texte qui s'invente et se réinvente en permanence. Histoire d'une rencontre improbable ; celle d'Antoine jeune boulanger intoxiqué par le pain, mystique et grand voyageur avec Lucy, rescapée du LSD et d'une Amérique qui ne pardonne rien aux égarés. Ce livre aux hallucinations palpables et bien réelles ne laisse pas indifférent et offre un singulier moment de lecture.


par (Librairie La Galerne)
5 septembre 2012

"Le terroriste noir" évoque l’histoire vraie d’Addi Bâ, jeune tirailleur sénégalais qui organisa en 1942 l’un des premiers maquis vosgiens et qui fut exécuté en 1943. Évocation cocasse, légère et émouvante de cet homme qui fut le chef de réseau, l’amant, le père spirituel et tout simplement l’ami des habitants. À la manière du conteur, Tierno Monénembo rend un bel hommage vibrant et mérité à ces jeunes tirailleurs morts pour la France.