Le livre des Baltimore

Le livre des Baltimore

Joël Dicker

Editions de Fallois

  • 24 mai 2016

    Les derniers seront les premiers

    Roman familial : le clan des Goldman écrit par Marcus Goldman, lui-même fils, neveu, petit-fils Goldman.
    Le livre des Baltimore, c'est une plongée dans l'Amérique des années 80, 90 et 2000 où l'on découvre l'enfance, l'adolescence et la jeunesse de Marcus et ses cousins.
    Sorte de huis clos, le roman n'est pas linéaire mais bâti sous forme de tableaux chronologiques. On sait dès le début qu'il y aura un Drame, mais on n'en connait la teneur exacte qu'à la fin. Dommage que ça tourne parfois autour du pot.
    Bien écrit, on se laisse emporter par l'histoire.


  • 22 novembre 2015

    apaisant

    Depuis une semaine, date des attentats, je me trouve incapable de lire, de regarder un film et même d'écouter de la musique en continu, comme je le fais quand je suis chez moi. Sur les conseils de mon amie Caroline, j'ai acheté "le livre des Baltimore". Et le miracle a opéré... non seulement je parviens à autre chose qu'à me plonger dans un état de stupeur glaçante, mais j'ai plaisir à lire cette belle histoire familiale, ce texte sympathique et audacieux. Je savais déjà que Joël Dicker était un merveilleux conteur en plus d'être un homme fort agréable. Je le remercie pour cette belle aventure, il y a en lui ce plaisir d'écrire qui perle à chaque page et grâce à lui, il y a en moi aujourd'hui plaisir de lire et parenthèse dans le triste quotidien.


  • par (Librairies de Port Maria)
    24 octobre 2015

    Des amis indéfectibles...

    Dès les premières pages, nous sommes happés et rien ne pourra nous empêcher de continuer notre lecture... Les Goldman-de-Baltimore exercent sur nous la même fascination que sur Markus, le cousin de Montclair. Et pour évoquer le Drane, le narrateur va nous laisser approcher de la vérité à travers des souvenirs, des mises au point, des rebondissements qui nous tiennent en haleine et nous font oublier tout le reste autour de nous...


  • par (Fontaine Villiers)
    24 octobre 2015

    Un retour réussi pour Joël Dicker

    Dans la famille Goldman il y a les Goldman de Montclair et les Goldman de Baltimore. Si les premiers ont tout d'une famille normale, les seconds sont flamboyants, une vraie famille parfaite: des parents aux métiers qui rapportent, une magnifique maison, une résidence secondaire, un fils surdoué et un fils adoptif tout aussi brillant. Marcus, le héros de "La vérité sur l'affaire Harry Québert" fait partie des Goldman de Montclair et éprouve toujours, une fois adulte, une fascination d'enfant pour ses cousins. Alors qu'il tente de commencer un nouveau roman, il croise par hasard Alexandra, son amour de jeunesse, aujourd'hui star de la chanson. L'appel du passé se fait alors trop fort et Marcus, mélancolique, décide de consacrer un livre aux Goldman de Baltimore pour peut-être comprendre le drame qui les a frappé et renouer sans doute avec la meilleure période de sa vie.

    Après son best-seller, Joël Dicker revient et prend le pari osé d'offrir un souffle neuf à son personnage. C'est donc un pari réussi pour l'auteur qui, bien que livrant aux lecteurs un roman différent du précédent, n'a rien perdu de la vivacité de sa plume. Sans jamais tomber dans le roman policier, il tisse les trames des relations entre les personnages et y insuffle un suspens incroyable. Une histoire de famille, d'amour mais aussi de jalousie, ponctuée de moments de bonheur et de drames, un très bon retour!


  • par (Fontaine Victor Hugo)
    5 octobre 2015

    Marcus Goldman, auteur du roman "la vérité sur l'affaire Harry Québert" se trouve en Floride pour y écrire son prochain livre mais l'inspiration n'est pas au rendez-vous. Il trouve finalement le sujet de son nouveau roman lorsqu'il tombe par hasard sur Alexandra, son amour de jeunesse qu'il n'a pas revu depuis le drame qui a fait basculer la vie de ses cousins.
    L'écriture de ce roman est pour lui un moyen de revenir sur sa famille de Baltimore qu'il admirait tant lorsqu'il était enfant, et à qui, en apparence tout réussissait...
    Joël Dicker signe un nouveau roman au suspens implacable.
    A lire!


  • 28 septembre 2015

    Le livre des Baltimore

    Il y a trois ans, Joël Dicker déboulait dans la rentrée littéraire comme un chiot dans un jeu de quilles. Tout le monde s’en étonnait, s’en amusait, pensait qu’il repartirait aussi vite qu’il était arrivé. Et puis la plaisanterie s’est transformée en un phénomène à plus de trois millions d’exemplaires à travers le monde. Certains ont peut-être fait la grimace de le voir s’emparer ainsi de la meilleure place dans les ventes (en plus il était suisse !) et d’enlever deux prix littéraires en prime (l’Académie française et le Goncourt des lycéens), mais il a remporté le suffrage des lecteurs, des libraires et même des critiques les plus revêches. Tout le monde attendait avec impatience le retour de l’enfant prodigue, avec son lot de questions inévitables: son nouveau roman tient-il ses promesses ? Garde-t-il la tête froide? Comment a-t-il trouvé le temps, au milieu de ces mois d’intense promotion, de se remettre à l’ouvrage ?

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Librairie Madison)
    26 septembre 2015

    Un roman d'apprentissage mais pas que ...

    Marcus Goldman, l'auteur de La vérité sur l'affaire Harry Quebert tient enfin le sujet de son roman : l'histoire de sa famille, de ce qu'elle était avant le Drame et de ce qu'elle est devenue.
    En effet, pourquoi son cousin, beau, riche et intelligent, a-t-il été condamné à la prison ? Comment son oncle, prospère homme d'affaires, en est venu à travailler dans un supermarché ?
    Au gré de ses souvenirs, Marcus, depuis toujours fasciné par cette branche en apparence idéale de sa famille, va découvrir la réalité de leurs vies sous le vernis de la réussite.
    Secrets de famille, amour retrouvé, espoirs brisés : tels sont quelques ingrédients de ce superbe roman à la construction admirablement maîtrisée.
    Une lecture haletante, à la hauteur de La Vérité sur l'affaire Harry Quebert ...