D'après une histoire vraie

D'après une histoire vraie

Delphine de Vigan

JC Lattès

  • par (Libraire)
    17 avril 2016

    D'après une histoire vraie

    Delphine est un écrivain à succès. En tout cas, elle a connu un énorme succès avec son dernier roman mais depuis, elle peine à s'y remettre. Elle bulle, elle élude, elle prétexte, elle reporte, elle annule, elle recommence, elle change d'idée... : s’asseoir devant son ordinateur lui provoque des nausées (au sens propre) et écrire à la main lui provoque des douleurs dans tout le côté gauche (Delphine est gauchère).
    Heureusement, son chemin croise celui d'une femme (écrivain elle aussi même si elle écrit pour les autres et ne signe jamais) qui va devenir son amie (ou plutôt redevenir son amie puisqu'elle se serait connue autrefois). L. va aider Delphine dans sa détresse, venir s'installer chez elle, faire sa correspondance puisqu'elle ne peut plus écrire, faire le vide autour d'elle pour qu'elle puisse se remettre au travail, le protéger des lettres anonymes malveillantes, prendre peu à peu possession de sa vie...
    Un roman construit comme un miroir aux alouettes, qui vous tient et ne vous lâche plus, vous guide et vous perd tout à la fois : Delphine de Vigan nous montre toute sa virtuosité dans l'art de composer un récit, joue avec l'autofiction et par conséquent se déjoue avec brio de ses détracteurs qui prédisaient qu'elle n'aurait plus rien à raconter après Rien ne s'oppose à la nuit. Un roman abyssal qui n'est pas sans rappeler Stephen King ou Bret Easton Ellis. A dévorer en une nuit.


  • par (Libraire)
    30 janvier 2016

    Après le succès inattendu de son dernier roman, Delphine de Vigan s'accorde une pause avant l'écriture de sa prochaine oeuvre.
    Lors d'une soirée, elle rencontrera "L", jeune inconnue mystérieuse, qui se liera instantanément d'amitié avec l'auteur. Mais le hasard peut se révéler dangereux, et les intentions de "L" paraissent parfois floues...
    Cette rencontre laissera des traces, autant dans l'écriture que dans la vie familiale de Delphine de Vigan.

    Une autofiction maniée à la perfection par la lauréate du prix Renaudot; qui laisse planer un doute constant tout au long de son oeuvre.
    Réalité ou fiction ? La frontière est mince, et c'est au lecteur d'en décider...

    à lire !


  • 28 janvier 2016

    fiction

    J’aime lire les oeuvres de fiction de cette auteure, ses deux précédentes (auto)-biographies m’ayant déçues.

    C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé sa plume efficace, qui maîtrise les codes du genre suspens. Cela se sent, mais qu’à cela ne tienne, le propos de l’écrivain est ailleurs.

    Celle-ci interroge les effets de réels dans la narration, pour finir par aborder les « effets de fiction » dans cette même narration.

    Mais peu importe que ce soit vrai ou faux, ce qui compte, c’est l’histoire et ce que l’auteure nous dit de la vie, de la société qui nous entoure. Peu importe l’écrivain, seul son texte compte, que la narratrice redécouvre elle-même avec le recul et un point de vue différent.

    J’ai aimé le personnage de L. qui, grâce à ses techniques, est capable de produire n’importe quelle sorte de textes crédibles.

    L’image que je retiendrai :

    Celle du personnage principal descendant dans la cave de sa maison de campagne : le lecteur s’attend à ce qu’on l’enferme dedans….

    Une citation :

    « (…) de certains mots, de certains regards, on ne guérit pas. Malgré le temps passé, malgré la douceur d’autres mots et d’autres regards. » (p.317)

    http://alexmotamots.wordpress.com/2016/01/22/dapres-une-histoire-vraie-delphine-de-vigan


  • par (Libraire)
    2 janvier 2016

    Après avoir publié « Rien ne s’oppose à la nuit », Delphine de Vigan n’a plus pu écrire, situation angoissante s’il en est pour un écrivain… Dans une soirée, elle rencontre L., une femme sûre d’elle, qui va l’aider à se remettre à l’écriture. Elles deviennent amies. D’abord prévenante, L. devient vite indispensable, possessive. Elle s’installe chez l’écrivain, et s’immisce dans toute sa vie quotidienne qu’elle contrôle. L’auteure découvre peu à peu que L. sait tout d’elle. Au moment où elle trouve que c’en est trop, l’histoire dérape…
    Cette réflexion sur l’écriture, les relations entre la réalité et la fiction est aussi un excellent thriller. Le roman est troublant et passionnant, d’autant plus que le lecteur ne cesse de s’interroger sur la part du vrai et de l’inventé.

    On se fait balader, certes, mais pour notre plus grand plaisir !


  • par (Libraire)
    19 novembre 2015

    En 2011, Delphine de Vigan rencontre un succès exceptionnel à la suite de la publication de son roman "Rien ne s'oppose à la nuit". Mais ce triomphe et une drôle de rencontre avec la mystérieuse L. plonge l'auteur dans une dépression sans fond, où l'écriture devient impossible.
    Fiction ? Autofiction ? Autobiographie ? Mais qu'est-donc le nouveau livre de Delphine de Vigan ? Le doute reste entier ! On ne saura certainement jamais ce qui est vrai et ce qui est inventé. Et tant mieux ! Car c'est ce jeu avec la Vérité qui donne beaucoup d'intérêt à cette pépite de la littéraire française. Mais ce n'est pas tout. La complexité des rapports amicaux est aussi abordée et représente la seconde force de l'ouvrage. Le personnage énigmatique de L. est passionnant. On aimerait comprendre ce qu'il se passe dans la tête de cette femme.
    Lisez le dernier Delphine de Vigan, que vous ayez lu ou non ses autres textes.


  • par (Libraire)
    28 octobre 2015

    Génial !

    A la manière d’un trompe l’œil, "D’après une histoire vraie" est une roman très puissant et haletant de bout en bout. Très habile, il interroge avec beaucoup de subtilité sur ce qu’est la fiction et la littérature. Génial !


  • par (Libraire)
    19 octobre 2015

    Coup de coeur de Joëlle, librairie COGNET, Saint-Quentin

    Un roman envoûtant, un thriller psychologique à la
    Construction implacable ou réalité et fiction
    S’entremêlent et fusionnent pour un grand frisson
    Littéraire ! un récit inime et déroutant dans lequel
    La fictionratrape le réel ou peut-être l’inverse.
    Une vraie puissance émotionnelle !
    Librairie COGNET, Joëlle


  • par (Libraire)
    29 septembre 2015

    Coup de coeur !

    Delphine de Vigan nous avait enchanté avec son précédent roman "Rien ne s'oppose à la nuit". Elle récidive ici avec son dernier roman "D'après une histoire vraie".
    Avec ce roman aux allures de thriller, Delphine de Vigan déploie tous ses talents d'écrivaine! Reflexions sur l'écriture, l'inspiration, la réalité dans la fiction, mais également sur la complexité des relations humaines, elle nous offre un livre passionnant et intelligent ! A lire d'une traite !


  • par (Libraire)
    26 septembre 2015

    A ouvrir! Gros coup de coeur !

    Entre réalité et fiction, Delphine de Vigan s'amuse à promener son lecteur. A lui de choisir ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas... A lire absolument !


  • par (Libraire)
    11 septembre 2015

    Coups de coeurs de Céline et Laetitia!

    Delphine de Vigan nous entraine dans une spirale infernale, constamment en équilibre entre la réalité et la fiction.


  • 9 septembre 2015

    Coup de coeur littérature française

    Delphine est en proie à l'angoisse de la page blanche depuis le succès de "Rien ne s'oppose à la nuit". C'est alors qu'elle rencontre L., une amie qui lui veut du bien. Ou pas... L'araignée tisse sa toile, l'auteur son intrigue, et le piège se referme. Car qu'y a-t-il de vraiment VRAI dans cette histoire ?


  • 7 septembre 2015

    Bluffant !

    Après le succès et les retombées de "Rien ne s’oppose à la nuit", Delphine de Vigan connaît l’angoisse de la page blanche. Au cours d’une soirée, elle fait la connaissance de L. Une femme qui semble sûre d’elle contrairement à l’auteure qui est vulnérable. Les deux femmes deviennent amies : L. est à l’écoute, aux petits soins. Mais elle est aussi possessive, ne veut qu’être que sa seule amie. Elle tisse sa toile autour de l’auteure jusqu‘à devenir indispensable. Et elle se montre très intéressée par ce que l’auteure projette d’écrire. Pour elle, la fiction n’intéresse pas les lecteurs seul le vécu vaut la peine d’être raconté. Elle insiste, revient à la charge. En distillant des éléments personnels, on se dit que Delphine de Vigan nous raconte sa vie. On pourrait penser que l’auteure a fait pénétrer sans le vouloir le loup dans la bergerie mais il y a bien plus. Car ce livre prend un autre tournant totalement inattendu. Aussi addictif qu’un très bon thriller, très bien mené, avec des réflexions sur l'écriture, la fiction et la réalité, Delphine de Vigan nous bluffe entièrement et totalement sur toute la ligne ! Un livre qu’on ne lâche pas, vous êtes prévenus.


  • par (Libraire)
    4 septembre 2015

    Une romancière, Delphine, rencontre alors qu'elle est en phase de gestation d'un nouveau livre, une jeune femme qui lui devient très proche, assez vite indispensable, jusqu'à en étouffer son élan d'écrivain. Les choses ne sont cependant jamais aussi simples qu'elles n'y paraissent.

    Jeu virtuose sur le thème de l'écriture et du rapport au réel, assez proche en cela du registre de "La vérité sur l'affaire Harry Québert", mais en plus féminin et il s'agit d'emprise, "D'après une histoire vraie" pulvérise les codes de l'autofiction par une mise en abyme à double voire triple détente. Le nouveau roman de Delphine de Vigan a tout pour séduire un large public et remporter un des prix de l'automne.


  • par (Libraire)
    31 août 2015

    Delphine de Vigan revient après 4 ans d'absence et c'est un choc!
    Alors qu'elle fait face à une période difficile, l'auteure voit arriver dans sa vie L. Petit à petit celle-ci s'installe dans son quotidien, se rend indispensable, un comportement qui devient vite inquiétant et surtout effrayant.
    Delphine de Vigan joue avec les codes du roman et de l'autofiction, nous emmène dans un récit noir, un genre de thriller psychologique et nous balade pour notre plus grand plaisir, est-ce que toute cette histoire est vraie ?
    Troublant et addictif !


  • par (Libraire)
    31 août 2015

    Voici l'histoire d'une emprise... qui tombe bien si on ose dire... Un bon sujet de thriller, ça aide quand on n'a plus rien à écrire. Mais Delphine de Vigan a plus d'imagination qu'elle veut bien nous le répéter. Alors elle fait quelques détours et retours pour nous faire un roman sur l'écriture.
    Alors ? Qu'est-ce que la littérature ? Delphine de Vigan donne sa version de façon habile, parfois même intéressante et audacieuse dans sa manière de tout dévoiler à son lecteur.
    En cela, le lien avec l'amie mystère et vampire est une grande réussite. Cependant je dirais que le fameux livre d'avant apparaît avec une force renouvelée, plus vraie encore.


  • par (Libraire)
    31 août 2015

    Qu'attendons nous d'un roman? Pouvoir se plonger dans un univers totalement fictif ou au contraire trouver des réponses dans le réel ou la vie d'une personne? En lisant un roman basé sur une histoire vraie on ne peut s'empêcher, même inconsciemment,de chercher des preuves du vrai, ou tout du moins démêler le"vrai" du "faux". Mais est-ce vraiment important au fond?
    Dans ce dernier roman, Delphine de Vigan place magistralement le lecteur au coeur de ce questionnement.
    La narratrice, Delphine, auteur de plusieurs romans, reconnue par les lecteurs et la critique, rencontre L lors d'une soirée. Leur relation devient de plus en plus exclusive et dangereuse. Delphine perd peu à peu tout moyen devant l'écriture. Elle ne peut plus faire face à son ordinateur ni même tenir un crayon.
    Un roman qu'on ne peut pas lâcher du fait de cette tension qui nous tient dès le début et augmente dangereusement au fil des pages, mais aussi et surtout car il nous place face à notre rôle de lecteur.
    Toute fiction ne puise t-elle pas dans le vécu de son auteur, dans sa façon d'appréhender le monde? Et c'est peut être là que le réel est le plus présent, bien plus que dans tout élément factuel ou chronologique auquel le lecteur serait tenté de se raccrocher.
    A travers ce roman aux allures de thriller psychologique, l'auteur nous offre un texte intelligent sur l'écriture et la création.
    A lire absolument!


  • par (Libraire)
    29 août 2015

    Quand la vie devient fiction

    « D’après une histoire vraie » est le roman d’une étrange rencontre entre deux femmes dans des circonstances qui semblent fortuites. Delphine et L. se ressemblent tellement, elles ont les mêmes affinités. L. est sophistiquée, brillante, elle connait tout de Delphine, qui tombe sous son charme. C’est le temps de la séduction, elles deviennent amies inséparables.
    Pourtant, va suivre le temps de la dépression. Delphine est fragile, elle ne sait plus écrire. Le formidable succès de son dernier roman très autobiographique, a provoqué un raz de marée dans sa famille. Des lettres anonymes arrivent régulièrement et la déstabilisent. Heureusement L. est toujours présente pour la soutenir surtout quand François est à l’étranger. L. prend les décisions nécessaires pour Delphine.
    Cependant le temps de la trahison approche et un drame se profile !
    Delphine de Vigan nous entraîne dans un véritable suspense où l’écriture est le centre de l’intrigue.
    Autobiographie ou fiction ? N’est-ce-pas l’art de l’écrivain de savoir faire passer sa part d’imagination pour une vérité pure ?
    Dans toute fiction ne trouve-t-on pas toujours un peu de l’intimité de l’auteur, du réel, du vécu ?
    Delphine de Vigan nous embarque dans une histoire vertigineuse et terrifiante d’emprise et de dépendance. Un roman qui nous subjugue, que l’on ne peut pas lâcher.
    Et si c’était une histoire vraie !


  • par (Libraire)
    29 août 2015

    Un grand roman

    La narratrice, Delphine, est une romancière qui, depuis le succès de son dernier ouvrage largement autobiographique, est en panne d'écriture. C'est là que commence le jeu troublant de ce texte fascinant : Delphine est-elle un clone de la romancière ? Quelle part de sa propre réalité est-elle prête à donner à son héroïne ?
    C'est alors qu’apparaît L., une femme séduisante et mystérieuse qui, insidieusement, va s'immiscer dans la vie de Delphine jusqu’à devenir indispensable.
    Ce livre parle de création littéraire, de solitude, d'emprise et de dépression et mêle intimement fiction et réalité, émotions personnelles et illusion.


  • par (Libraire)
    27 août 2015

    Pendant trois ans, Delphine de Vigan a connu l'enfer.
    L'enfer, pour tous ceux qui ont fait de l'écriture, une raison de vivre.
    Incapable d'écrire, de prendre un stylo, d'aligner trois mois. Incapable d'affronter tout type de papiers, page blanche, carnet, post-it...
    Elle sait pourtant parfaitement dater ce moment où tout a basculé, où le diable s'est introduit dans son esprit : L.
    Qui est-elle ? Que lui veut-elle ?
    A vous de le découvrir...
    Une histoire qui vous manipulera du début à la fin.


  • par (Libraire)
    27 août 2015

    manipulation

    Après le succès de "Rien ne s'oppose à la nuit" roman de la mise à nue, Delphine de Vigan revient en force dans cette rentrée littéraire 2015.
    Le résultat est bluffant, troublant, dérangeant.
    Le lecteur pris au piège dès les premières pages n'a de cesse de comprendre. Comprendre pourquoi "L" a fait irruption dans la vie de Delphine et comment peu à peu "L" va devenir indispensable à Delphine. Manipulation, bienveillance que doit-on penser? Qui doit-on croire? Réalité ou fiction, Delphine de Vigan nous ballade, nous bouscule et accouche d'un thriller psychologique implacable.

    Coup de cœur assuré.


  • par (Libraire)
    26 août 2015

    Ces trois dernières années une auteure renommée a été victime de harcèlement anonyme et sa rencontre avec L. est le cauchemar qu’un écrivain ne devrait jamais rencontrer. Réalité ou fiction , Delphine De Vigan nous entraîne dans un roman sur la manipulation, l'amitié, la séduction.


  • par (Libraire)
    26 août 2015

    Le dernier roman de Delphine de Vigan a été un énorme succès. Epuisée, physiquement et psychologiquement, elle fait la rencontre d'une femme L. , avec qui une amitié très forte se noue rapidemmment au point de ne plus pouvoir se passer d'elle.
    Partant d'un fait réel, Delphine de Vigan extrapole et mène son personnage au bord de la folie. L. tente de capter la vie de Delphine mais au final c'est Delphine de Vigan qui capte le lecteur ! Impossible de lâcher ce livre !
    Gros coup de coeur !
    Valérie


  • 22 août 2015

    obsession littéraire

    Après le succès de son dernier livre "Rien ne s'oppose à la nuit", paru en 2011, l'auteur s'interroge sur sa façon d'aborder l'écriture. Elle souhaite abandonner l'autofiction et aborder un sujet purement imaginaire.
    En panne d'inspiration, déprimée elle va rencontrer L., une de ses lectrices qui va compromettre cette résolution. Pour L. les lecteurs veulent de l'authentique et l'écrivain doit poursuivre dans cette voie. Leur amitié devient de plus en plus excessive, exclusive..., voire malsaine.
    Peut-être en observant la couverture du livre avec les trois photos, semblables mais pourtant différentes on comprendra le mystère de ce livre mais surtout ne pas être tenté de consulter la dernière page...


  • Histoire de la rencontre de l’auteur avec LL, avec qui elle sympathisera rapidement, avant de découvrir que celle-ci se révèle possessive, envahissante. Une relation malsaine s’installe jusqu’au moment où Delphine De Vigan recevra des lettres anonymes particulièrement haineuses. Ce roman, autobiographique (?), c’est l’histoire d’une amitié où la séduction, la dépression et la trahison sont les trois temps de ce récit qui nous entraîne dans le monde de la création : le doute, les faux- semblants finiront par tendre un piège diabolique. Thriller, oui (digne du maître S KING) mais vécu par l’auteur. Qui sera le maître du jeu ?


  • par (Libraire)
    12 août 2015

    Dès les premières pages, le lecteur croit à cette histoire car tout est plausible : le succès fulgurant du dernier roman de l'auteur et toutes les conséquences qu'un livre sur l'histoire familiale peut avoir, l'angoisse de la page blanche qui suit ....
    Débarque un jour "L" (ou hell?) une ancienne campagne de classe qui va peu à peu s'immiscer dans sa vie jusqu'à se l'approprier et prendre totalement le contrôle.
    Certaines scènes un peu surréalistes font néanmoins vaciller le lecteur et sèment le doute sur la véracité de cette histoire mais....c'est un roman !


  • par (Libraire)
    27 juillet 2015

    De la réalité à la fiction (et vice-versa)

    Le titre pose déjà le trouble. Le trouble de la réalité et de la fiction, enlacées comme deux corps de danseurs, s'enroulant l'un sur l'autre jusqu'à se confondre. « D'après une histoire vraie », est un roman écrit comme un tableau serait peint « D'après nature ». Par des effets de réel, l'auteure s'y met en scène dans l'incapacité d'écrire la moindre ligne après l'immense succès de son roman précédent. Tombée sous l'emprise de « L. », une femme qui prétend vouloir son bien mais la vampirise, elle tente de se défaire de cette présence oppressante et mortifère. Jouant de la réalité et de la fiction, Delphine de Vigan interroge pertinemment les fondements de la création romanesque. Elle trouble le lecteur dans son rapport au « vrai » et à « l'imaginé »., propageant durablement une véritable onde de choc.