• par (Fontaine Villiers)
    12 juin 2014

    Désespoir, illusions, snobisme, trahison, pot de terre contre pot de fer, clichés, bestsellers, modes, vogues, naïfs, blasés, cyniques, cultureux, bouseux (non, pas vraiment- c'était pour la rime), éditeurs, attaché(e)s de presse, libraires, animateurs télé, jeunes, plus si jeunes, écrivains, lecteurs, fans – il faut de tout dans la Vie Littéraire ! Ou, comme on dit outre-Manche : Literary Life !
    Un album à savourer. Drôlissime.
    Bonus pour les lecteurs anglophones qui ont l'édition en anglais, publiée en 2003: la sélection n'est pas tout à fait la même, il y a environ un tiers de dessins différents dans les deux versions. Cette surprise délicieuse justifie l'achat de la française, dont la traduction est tout à fait acceptable !
    Et si vous ne les connaissez pas, plongez-vous dans 'Gemma Bovery' et 'Tamara Drewe' de cette même Posy*. Fine mouche et plume acérée.
    * Poésie? Pose? Ou petit bouquet de fleurs (avec des épines) ?


  • par (Fontaine Villiers)
    10 juin 2014

    un commentaire acerbe de la vie littéraire

    Cette compilation reprend les dessins que Posy Simmonds a publié chaque samedi entre 2002 et 2005 dans The Gardian Review. Le thème? La vie littéraire britannique.

    Attention dessins acerbes. Posy Simmonds, connue pour Gemma Bovary - bientôt à l'affiche - et Tamara Drew, déjà adapté au cinéma, nous offre une critique à peine voilée du monde de l'édition britannique. Tout le monde y passe: les auteurs, narcissiques, en proie à la page blanche ou aux clichés éhontés,les éditeurs qui veulent faire du chiffre, les critiques avides de pince-fesses ou les agents littéraires.
    Dans ses dessins, des hommes et des femmes, plus avides de reconnaissance et de gloire que de littérature. Entrecoupé de planches sur le Docteur de la littérature ou le Privé capable de ruiner des réputations d'une simple coquille, un album drôle à l'humour cynique et mordant qu'il faut découvrir.


  • par (Librairie L'Armitière)
    23 mai 2014

    Books story

    J'ai découvert cette dessinatrice grâce à l'adaptation au cinéma de "Tamara Drewe" par Stephen Frears. Dans ce livre, elle a compilé quelques unes de ses meilleurs chroniques illustrées qu'elle a livré entre 2002 et 2005 au supplément littéraire du célèbre quotidien anglais, The Gardian.

    L'album alterne des illustrations pleine-page et des BDs en une planche (rarement plus), le noir et blanc et la couleur. C'est un humour très british, un peu pince-sans-rire, assez cynique. Elle sait croquer comme personne les splendeurs et misères de la vie quotidienne des auteurs et de leurs proches, des libraires et des lecteurs.

    Si vous aimez les livres, attention : vous allez rire !