Tehila

Tehila

Samuel Joseph Agnon

Gallimard

  • 2 juin 2014

    Un auteur à (re)découvrir

    Comment atteindre au cours d’une vie le plus haut degré de l’humilité? C’est à travers ce court récit paru en 1950 dans un quotidien israélien, et publié aujourd’hui en France par les éditions Gallimard, que le premier écrivain hébraïque honoré du Prix Nobel de littérature (1966) Samuel Joseph Agnon tente d’apporter une réponse.

    Dans la ville de Jérusalem, avant la partition de la Palestine et la création d’Israël, vit une très vieille femme de 104 ans, Tehila, qui consacre sa vie à la lecture du Livre des Psaumes et à faire le bien autour d’elle. Le narrateur, jeune écrivain (l’auteur sans doute) est ébloui par cet océan de sagesse et de bonté. Il la compare à un « ange divin » et s’interroge sur la source de tant de générosité et d’une telle vaillance à un âge si avancé. C’est au seuil de sa propre mort, à laquelle elle s’est préparée, que Tehila va demander

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u