Voir du pays

Voir du pays

Delphine Coulin

Grasset

  • 6 mars 2015

    Retrouver la paix

    Est-ce que la guerre détruit tout ? Est-ce que les traces du combat s'effacent ? Est-ce que l'on finit par oublier les odeurs putrides, les hurlements, les armes, le feu, le sang ? Est-ce que six mois d'Afghanistan bouleversent à jamais toute une vie ?

    Parce qu'elle voulait prendre le large, Aurore s'est engagée dans l'armée. Elle a suivi Marine, sa meilleure amie. Ensemble, elles sont parties en mission, dans la vallée de la Kapisa. Sur une terre aride, la peur au ventre, elles ont vécu six mois de violence inouïe et de tension permanente, inconnue jusqu'alors. Aurore a été gravement brûlée aux jambes. Marine en a perdu sa joie de vivre.

    Et puis, après la guerre, elles rentrent au pays. Mais avant de pousser la porte de leurs foyers de Lorient, en Bretagne, une dernière mission les attend. Une étape obligée. Et cette étape, c'est Chypre. Sous un soleil écrasant, logées en hôtel cinq étoiles avec formule tout compris, elles prennent enfin des vacances.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Hisler - Even)
    2 novembre 2013

    Comment se reconstruire après la guerre et l'horreur ? Ces six mois d'Afghanistan ont définitivement changé Aurore et Marine, Aurore a été gravement blessé, Marine a perdu le goût de vivre et toutes deux semblent des étrangères l'une pour l'autre. Malgré tout, chacune essaie d'avancer et de soutenir l'autre.
    Un très beau roman sur la reconstruction de soi et sur la force de l'amitié.


  • 14 octobre 2013

    Les femmes soldats existent et on en parle peu. Ou pas. Aurore et Marine deux jeunes filles unies par une amitié indéfectible. Alors quand Aurore devenue majeure s’est engagée dans l’armée, Marine l’a suivie. Des engagées dans un monde masculin où elles ont dû prouver qu’elles étaient aussi fortes que leurs camarades et gommer leur féminité. Et puis, une mission pas comme les autres : six mois en Afghanistan. Avant de rejoindre la France, elles sont à Chypre pour trois jours.

    All in inclusive : hôtel, piscine, baignées parmi les touristes. Trois jours et un sas de décompression pour reprendre pied avec la vie. Faire somme si : rire, boire en soirées, s'amuser mais les séances obligatoires de débriefing où l’on doit parler et revenir sur les opérations qui ont mal tournées font rejaillir toute la violence, le stress accumulés. Car l’Afghanistan les a tous changés. Marine a perdu le goût de vivre, Aurore a été gravement blessée et toutes deux semblent des étrangères l’une pour l’autre. Chacune essaie d’avancer, de soutenir l’autre. Mais leur amitié n’est plus la même comme si elle n’était qu’un vestige du passé.

    On est plongé dans cette guerre avec toute son horreur. On ressent la chaleur du soleil, la peur insidieuse et les questionnements d’Aurore, de Marine. Et cette question presque taboue qui tournoie dans l'esprit de chacun mais que l'on formule pas : comment vivre après sans baisser la tête ?
    Sans voyeurisme et sans chercher à adoucir les angles, Delphine Coulin lève le voile avec réalisme sur les séquelles post-traumatiques, sur des illusions perdues (l'engagement militaire), sur la mort vue et côtoyée de si près qu’elle vous hante toutes les nuits et creuse la psychologie de ses deux femmes en devançant nos questions.

    L’auteure va droit au but, ne s‘encombre pas de langue de bois pour parler de la guerre et des femmes soldats mais n'oublie pas cette sensibilité si juste que j'avais tant aimé dans Samba pour la France. C’est qui ce fait toute la beauté et la dureté de ce roman saisissant ! Un livre lu en apnée totale...


  • par (Fontaine Villiers)
    11 octobre 2013

    Retour au pays

    Aurore et Marine, deux amies d'enfance qui ont noué une très solide amitié, se sont engagées dans l'armée et rentrent d'une mission de six mois en Afghanistan en s'arrêtant à Chypre pour les trois jours de briefing obligatoire. Ce sera pour elles et leurs autres compagnons d'arme le moment de décompresser, de faire le point et surtout d'évoquer les terribles épreuves qu'ils ont pu vivre sur les lieux de combats.
    Ce lien très fort qui les unit va t-il survivre au-delà de la zone de conflit dans cette île de Chypre qui leur semble être un paradis après ce qu'elles ont vécues?
    Dans ce livre très original, fort et captivant, Delphine Coulin analyse avec beaucoup de tact et d'intelligence les profondes transformations, souvent irréversibles, dont l'être humain peut être victime en milieu hostile.
    Un livre qui nous offre un bon moment de lecture et de réflexion.


  • par (Fontaine Victor Hugo)
    2 octobre 2013

    "Quand on abandonne une fois, on abandonne toute sa vie."

    Marine et Aurore sont amies depuis l'enfance. Toutes deux originaires de Lorient, elles partagent leur quotidien entre lycée et sorties nocturnes. Mais voilà, elles s'ennuient beaucoup et ont soif de sensations fortes. A vingt ans, elles décident de s'engager dans l'armée où elles rêvent de dépasser leur condition de « femmes faibles ». Persuadées que leur amitié les protégera de tout, elles vont se rendre compte que les balles détruisent aussi les fraternités. Après six mois de conflits, elles rentrent enfin et sont fières d'avoir obtenu la considération de leurs congénères masculins. Mais, à ce sujet aussi elles se sont trompées... Un roman à la fois bouleversant et saisissant qui vous tient en haleine et vous ouvre les yeux. Delphine Coulin démontre ici que les êtres les plus forts ne sont pas toujours ceux que l'on croit.


  • par (Fontaine Kléber)
    14 septembre 2013

    C'est une vision très originale et jusque-là inédite que nous propose l'auteur : comment deux jeunes femmes ont vécu la guerre en Afghanistan? Est il possible de s'en remettre et quel est le prix à payer pour retrouver une vie normale sans bombe ni char ni caporal?
    Aurore et Marine vont être obligées de répondre à ces questions à leur retour de mission, alors qu'elles sont logées dans un palace à Chypre qui fait office de sas de décompression et où elles vont devoir, ensemble gérer une violence inhumaine .
    Mon grand coup de cœur de cette rentrée !


  • par (Librairie L'Armitière)
    5 septembre 2013

    Mortelle randonnée

    C'est l'histoire de trois femmes qui reviennent d'Afghanistan. Deux d'entre elles sont militaires, la dernière était infirmière. Avant de rentrer en France, elles doivent passer dans ce qu'ils appellent un sas de décompression, à savoir un hôtel de luxe au bord de la mer à Chypre. C'est là, au milieu des touristes, qu'elles vont devoir passer quelques jours. Le matin, elles racontent ce qu'elles ont vécu. L'après-midi, elles ont quartier-libre avec pour seule obligation de ne pas trop s'éloigner de l'hôtel. Je ne peux pas trop en dire mais ce qu'elles vont trouver sur place atteint un niveau de barbarie qui n'a rien à envier à l'horreur du front afghan qu'elles viennent de quitter.

    C'est très bien écrit, très fluide, les scènes de combat sont d'un réalisme à couper le souffle. En filigrane, l'auteur aborde aussi le problème de la crise chypriote et du tourisme de masse. D'une grande noirceur, une histoire de guerre et de culture absolument saisissante.


  • par (Librairie Ravy)
    29 août 2013

    Aurore et Marine ont grandi ensemble, ensemble se sont engagées dans l'armée, ensemble sont parties en Afghanistan et ensemble en reviennent. En guise de transition vers la vie civile, elles passent quelques jours à Chypre dans un hôtel de luxe. Elles pensent avoir vu, vécu le pire en Afghanistan mais...
    Ce roman est avant tout un formidable suspens ! Delphine coulin crée une tension, la désamorce pour la faire renaître encore plus forte. Un roman qui marque !
    Valérie


  • par (Fontaine Auteuil)
    24 août 2013

    Revenir de l'enfer...

    Aurore et Marine, deux jeunes femmes de 25 ans amies dans la vie, sont de retour d'Afghanistan, où elles ont vécu les horreurs de la guerre. Pendant trois jours, elles sont en transition sur l'île de Chypre, première étape de leur "vie normale"; entre séance de débriefing, cours d'aquagym et soirées bien arrosées.
    Delphine Coulin retrace dans une langue sensible et captivante, le parcours amical de ces deux vies bouleversées, de leur enfance à cette guerre qu'elles pensaient juste.