Sur un air de Mozart

Sur un air de Mozart

Flore Talamon

Nathan

  • Mozart manque un peu...

    antredeslivres.blogspot.fr

    Viky, Luisa et Anton, leur père, ont été profondément blessés par la perte de leur mère - et épouse - quatre ans plus tôt. Heureusement, ils trouvent tous trois un grand réconfort dans l’amour qu’ils se portent mutuellement ainsi que dans leur passion commune : la musique. Sauf que tout va être chamboulé lorsqu’Anton annonce son remariage avec une jeune française.

    Malgré toute la bonne volonté des deux adolescentes, les relations avec leur belle-mère sont tendues. Il faut dire que cette dernière est mauvaise, capricieuse et fait tout pour les éloigner de leur père… C’est ainsi que la famille de Viky éclate. Anton est de plus en plus souvent absent, Luisa rêve d’amour et de fugue… quant à Viky, elle souffre en silence et trouve refuge chez ses nouveaux voisins : les Mozart !

    Pour être tout à fait honnête, le récit est intéressant. On s’attache à Viky et Luisa, on rit et espère en même temps qu’elles, on s’indigne des agissements de leur belle-mère… C’est une jolie histoire. Mais malheureusement, bien qu’il soit dans le titre, Mozart est assez absent. On ne le côtoie que trop rarement, ce qui est assez frustrant. Certes, on apprend certaines petites choses sur sa vie – surtout grâce aux dates clés en fin d’ouvrage – mais trop peu à mon goût. J’aurais donc aimé qu’on le suive un peu plus. Il n’en reste pas moins que c’est une lecture agréable et touchante, parfaite pour le public cible.

    En conclusion, Luisa et Viky sont deux jeunes filles touchantes à qui on peut s’identifier sans mal. Leurs mésaventures sont prenantes. Cependant, Mozart reste trop en arrière-plan. Il n’en reste pas moins que c’est une lecture agréable et touchante, parfaite pour le public cible.


  • 16 juillet 2013

    J’adore cette série de romans de petite histoire et qui approchent toujours un personnage emblématique, par le truchement d’un proche.
    Malgré tout, je suis un peu restée sur ma faim. En effet, l’histoire de la jeune fille qui côtoie Mozart prend le pas sur le reste et on voit peu le virtuose à l’œuvre !
    Quelques points intéressants tout de même : On voit le mode de vie de l’époque et les contraintes sociales. Particulièrement les mariages arrangés ou arrangeants...