Programme sensible

Programme sensible

Anne-Marie Garat

Actes Sud

  • 6 février 2013

    Bluffant et déroutant.

    Dans une langue soignée, étirée presque avec de nombreuses accumulations et gradations, Programme sensible est une peinture incarnée de notre quotidien. Se crée et se forme sous nos yeux de lecteur une mythologie du monde moderne, avec ce dieu tout puissant qui ne cesse d’écraser l’homme. L’ordinateur devine alors son utilisateur, tel un dieu omniscient. Il l’observe aussi. Big Brother est de retour.

    Le décalage entre le thème très prosaïque et la musique des phrases permet de donner de l’épaisseur, une certaine force à une histoire qui aurait pu n’être qu’un tableau de la société moderne. Mais l’histoire s’élève, elle prend presque une dimension mythique avec ce google earth que le lecteur ne pourra plus voir du même oeil.

    Les histoires s’imbriquent, se mélangent, semblent danser sur la musique des mots que l’auteur a choisis de façon précise et élégante. Puisant alors ses sources dans les contes comme dans le cinéma, Programme sensible réinvente notre réalité.

    Un roman qui marquera la rentrée littéraire de janvier.