Complètement cramé !

Complètement cramé !

Legardinier, Gilles

Fleuve éditions

  • 18 juillet 2013

    une comédie attachante

    Dans la même lignée que Demain j'arrête, j'accroche vraiment à la plume de Gilles Legardinier. Je n'ai pas autant rigoler que dans le premier mais ce livre est plus une comédie touchante avec de très bons moments.

    Les personnages sont très attachants et chacun ammène sa propre histoire. On se retrouve donc projeté en plein centre du manoir, à voir, à sentir tous ce qui se passe dedans.

    Andrew se crée une seconde famille grâce à ce manoir un peu loufoque, lui qui se sentait bien seul en Angleterre. Il s'attache énormement à ses collègues et à sa patronne; il cherche à les aider du mieux qu'il peut.

    Des passages sont très hilarants, par exemple la trappe du chat et Halloween entre autre.

    Je vous conseille de lire ce livre, c'est un auteur à découvrir. Je pense par la suite me lancer dans ses thrillers.


  • par (Librairie La Galerne)
    6 mars 2013

    Coup de cœur !

    Andrew Blake, 66 ans, est lassé de sa vie de PDG en Angleterre. Toujours meurtri de la mort de sa femme, il décide de tout plaquer et de se faire passer pour un majordome dans un manoir en France. Drôle, enjouée et enlevée, cette comédie fait un bien fou, d’autant que le personnage d’Andrew a une répartie percutante, mais fait également preuve d’une grande humanité. Coup de cœur !


  • 20 février 2013

    Aussi savoureux qu'une tasse de chocolat chaud à l'ancienne !

    Ne vous laissez pas dissuader (comme j’ai failli le faire) par ce titre impossible et cette couverture (pour moi) rédhibitoire !
    D’emblée, l’auteur a su trouver le ton juste pour nous conter cette histoire improbable d’un sexagénaire essayant de redonner un peu de sens à sa vie en en changeant, au moins provisoirement, le cours. Alors on y croit ! On se dit qu’il y a un peu de Mary Poppins chez ce nouveau majordome qui va, petit à petit, créer des liens et aider ceux qui l’entourent. Mais, à la différence de la célèbre gouvernante-fée, Andrew Blake est avant tout un homme qui certes s’occupe des autres mais a aussi terriblement besoin d’eux.
    L’histoire de tout ce petit monde est contée de manière alerte au fil de chapitres courts qui s’enchaînent sans temps mort. Sont mis en avant l’entraide et le souci de son prochain mais sans mièvrerie car ils apparaissent comme aussi naturels et nécessaires pour chacun que l’air et l’eau. Et puis, ils s’accompagnent à l’occasion d’une bonne dose d’humour (voire, dans quelques scènes sur la fin du roman, de franche rigolade).

    Un roman aussi savoureux qu’une tasse de chocolat chaud à l’ancienne !


  • par (Librairie L'Armitière)
    17 novembre 2012

    Du sourire, du sourire encore!

    Besoin d'une cure de vitamines avant l'hiver?
    Alors lisez ce roman!
    Une comédie humaniste lumineuse, optimiste, drôle et tendre...un moment de lecture savoureux qui FAIT DU BIEN!