Satisfaction, Roman

Nina Bouraoui

JC Lattès

  • 17 septembre 2021

    Roman tout en sensualité et poésie !

    Nina Bouraoui sait de romans en romans surprendre et se réinventer. Car, ce roman a de quoi étonner ! Nina Bouraoui choisit la forme du journal, sept petits carnets trimballés partout. Y sont confiés les ressentis secrets d’une femme exilée dans l’Algérie des années 60/70, enfermée dans son quotidien, qui sombre irrémédiablement, si ce n’est dans la folie, c’est dans une neurasthénie importante.
    Par petites touches, un vécu de solitude se révèle où l’amour pour son fils, Erwann, va combler, certainement trop, un vide émotionnel et une vie où rien n’arrive. A tel point que le vin vient réchauffer quelque peu et, elle le sait, de façon illusoire, ses journées. Seul réconfort, son jardin qu’elle cultive ardemment comme une branche auquel elle se raccroche pour ne pas sombrer. Il y a aussi la mer et le soleil, mais l’inquiétude rode, la peur envahit le quotidien car les années sombres de ce magnifique pays s’annoncent. Alors la narratrice prend des photos pour saisir les instants remarquables de sa vie.
    Que peut-elle faire d’autres ? Quitter Brahim, son mari algérien propriétaire d’une usine de papier, mais pour aller où ? Aucun désir pour ce qu’il est, son corps ou alors juste en s’inventant des fantasmes… Elle arrive même avoir honte de lui.
    Les jours s’égrènent inexorablement. Jusqu’au moment où le désir, l’envie d’un autre corps, d’une autre chaleur vienne embraser le feu qu’elle avait tenté d’éteindre en elle.
    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2021/09/17/nina-bouraoui/


  • par (Librairies de Port Maria)
    28 août 2021

    Les mots de Nina Bouraoui, envoutants, nous emportent, faisant exister les meilleures et les pires émotions dans lesquelles chacun pourra se reconnaitre.
    Saisissant !
    Une héroïne inoubliable...


  • par (Librairie Page et Plume)
    27 août 2021

    Sulfureux

    Quel plaisir de retrouver la langue de Nina Bouraoui, une écriture sensuelle, charnelle, les parfums, le toucher, les goûts, pour raconter le quotidien de cette femme à travers des carnets, dans son jardin en Algérie.

    Un femme, Mme Akli, qui a suivi son mari Brahim, par amour, dans ce pays qui lui est étranger et qui semble si peu accueillant avec elle, dans les années 70, il faut dire que les rapports entre la France et l'Algérie relèvent d'une histoire douloureuse. Ce quotidien va voler en éclat avec l'arrivée dans sa vie d'une petite vie androgyne, Bruce, amie de son fils Erwan et surtout de la maman de celle-ci, une femme magnifique et d'une grande liberté.

    Dans ce roman on parle de désir et de mélancolie avec une beauté sidérante. Un roman obsédant et sulfureux.

    Aurélie


  • Madame Akli vit à Alger avec son mari Brahim et son fils Erwan. Habitant sur les hauteurs de la ville, ses journées se déroulent de la même façon : prendre soin de jardin, de ses fleurs en attendant le retour de Brahim de son usine et d’Erwan de son école. Parallèlement, elle écrit un carnet « secret » : devenir une autre, rêvant de fuir. Jusqu’au jour où elle va rencontrer Catherine et sa fille. Se laissant entraîner par sa nouvelle passion, elle éprouvera des sentiments de plus en plus venimeux. Jusqu’au jour où elle écoutera » Satisfaction » des Rolling Stones….
    Nous retrouvons dans ce nouveau roman brûlant et sensuel de Nina Bouraoui, ses thèmes favoris : le désir qui fait perdre la raison, l’amour qui s’égare.


  • par (Nouvelle et Cie)
    20 août 2021

    incontestablement, un des grands romans de cette rentrée !

    Madame Akli, mère fusionnelle, française vivant en Algérie, nous livre dans ce récit incandescent ses fantasmes, ses désirs et sa solitude. Fascinée par Catherine, la mère d'une amie de son fils, jusqu'au point de rupture. "Satisfaction" est un témoignage bouleversant, écrit dans un style poétique et sensuel. Incontestablement, un des grands romans de cette rentrée !


  • par (La Touquettoise)
    19 août 2021

    Une plongée totale dans l'esprit de Madame Akli !

    Insinuez-vous dans les sept carnets de Madame Akli, vous y retrouverez ses pensées les plus intimes, ses obsessions, ses folies et son amour inconditionnel
    et pesant pour son fils, Erwan.
    L'originalité de ce roman est bel et bien liée au schéma narratif que Nina Bouraoui a souhaité intégrer : des paragraphes courts sur les illusions, les espoirs
    et même l'ennui que Madame Akli traverse chaque jour, une plongée totale dans l'esprit d'une femme qui cherche à s'intégrer du mieux qu'elle peut.
    Mais peut-être aurez-vous en tête la chanson des Rolling stones, " Satisfaction" qui prend tout son sens au fil des pages et qui promet une fin
    explosive !


  • par (Librairie La Buissonnière)
    10 août 2021

    Beau et troublant

    En nous donnant à lire les carnets intimes de son héroïne, Nina Bouraoui nous fait entrer dans les pensées complexes et profondes d'une femme française, épouse d'un Algérien et mère de leur jeune garçon dans l'Algérie des années 70. Un personnage féminin trouble et ambigu, au bord de la névrose qui livre sans retenue sa méchanceté, ses déceptions, sa cruauté, ses douleurs, ses désirs, ses peurs, ses troubles et ses fantasmes dans une narration vive et sensuelle, contrastée de noirceur et de lumière, inquiète et tendue par une menace planant sur tout le récit, aux images fortement évocatrices. Beau et troublant du début à la fin.