Du côté des Indiens

Du côté des Indiens

Isabelle Carré

Grasset

  • par (Librairies de Port Maria)
    6 septembre 2020

    Un roman sensible, pénétrant, sur des personnages qui doivent affronter des épreuves. Ziad, à qui on vole son enfance; Bertrand et la maladie; Anne face à l'adultère; Muriel et le monde cruel du cinéma...
    Un œil et une plume particulièrement acérés sur le monde qui nous entoure.


  • par (Librairie Espace-Temps)
    5 septembre 2020

    La confession d'Isabelle

    Quatre personnages : un garçon, Ziad, 10 ans, voit son père Bertrand tromper sa mère avec Muriel, la voisine du dernier étage. Nous suivons tour à tour leurs pensées et leurs actes, qui suscitent de l'empathie. Muriel, ancienne actrice devenue script, a été violée jeune par un réalisateur. Le père a subi un AVC assez léger et la mère se met à boire.
    Un roman pas si sombre car tous cherchent un mieux être.


  • Du côté des Indiens

    Ziad, garçon de 10 ans, est persuadé que son père, Bertrand, trompe sa mère Anne avec Muriel, une voisine ancienne comédienne qui a mis un terme à sa carrière, après avoir subi un abus sexuelle. Il supplie donc à la comédienne de renoncer à cette relation… grandissent, chutent, traversent des tempêtes, s’éloignent pour mieux se retrouver. Comme les Indiens, ils se sont laissé surprendre ; comme eux, ils n’ont pas les bonnes armes. Recherchant le salut, leur imagination saura-t-elle changer le cours des choses ?


  • par (Librairie Ravy)
    18 août 2020

    A travers les portraits croisés de 4 personnages, Ziad, Muriel, Bertrand et Anne, Isabelle Carré nous montre que l’on ne connait pas toujours les personnes avec lesquelles nous vivons. Chacun, enfant ou adulte, garde ses fêlures, son jardin secret, ses espoirs aussi. D’une écriture fluide, très agréable à lire Isabelle Carré nous offre 4 histoires en une seule et au final un très bon roman !
    Valérie


  • par (Librairie La Promesse de l'aube)
    12 août 2020

    Coup de coeur de Laëtitia

    Avec ces portraits croisés de personnages tous plus attachants les uns que les autres, Isabelle Carré prend le parti des perdants, ceux qui n'ont pas les bonnes armes. Des êtres dépeints avec beaucoup de sensibilité, qui se débattent dans le tourbillon de la vie. Une habile construction autour d'une famille dans laquelle on peut tous se reconnaitre un peu...
    Librairie la Promesse de l'Aube