• 3 octobre 2019

    Les fleurs du mal.....

    Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Fayard et NetGalley, qui nous font découvrir en avant première des romans passionnants.
    J’avais apprécié "La fille d’avant" qui avait bénéficié d’un grand engouement des médias et des lecteurs. Un deuxième livre est toujours difficile dans ces cas là, tant l’attente est élevée.
    "Mensonge" comblera les lecteurs en quête de personnages complexes, à tendance perverses et aux amateurs des "Fleurs du mal", le recueil, par essence, vénéneux ….
    Que ne faut il faire pour obtenir une carte verte, lorsque l’on est une jeune actrice anglaise, sans le sou, et dont la réputation la bannit de son propre pays… des choses peu conventionnelles, comme piéger des maris volages !!
    Mais lorsque l’on doit aider la police à découvrir un « possible » meurtrier psychopathe qui s’inspire de l’œuvre de Baudelaire pour ses meurtres et qu’on en tombe amoureuse… la situation se complique très nettement.
    À partir de là, les pistes vont s’embrouiller, qui est victime, qui est coupable, Claire est elle une manipulatrice machiavélique, une folle hystérique ou un dommage collatéral ?
    Le mari est il un meurtrier, ou juste un professeur passionné de Baudelaire ou bien encore, un amoureux transi… autant de questions que l’on se pose durant cette lecture addictive !!
    En dévoiler davantage, serait vraiment dommage, le mieux est que vous partiez à la quête de ces mensonges.