Nouvel an

Nouvel an

Juli Zeh

Actes Sud

  • 18 octobre 2019

    Henning a organisé les vacances de Noël pour son épouse et leurs deux jeunes enfants sur l’île de Lanzarote. Le jour du nouvel an, il part seul à vélo. Malgré le vent et le terrain accidenté, il continue sa course et c’est l’occasion pour lui de tenter de faire le point. Son couple bat de l’aile et Henning est empêtré dans son quotidien. En proie à des crises d’angoisse dont il ne connaît pas l’origine, il doute de lui, de l’amour de son épouse et de son rôle de père. Épuisé et assoiffé, il atteint un col avec la curieuse sensation de connaître déjà ce lieu.

    Beaucoup de questions sont en suspense : pourquoi Henning souffre-t-il de crises de panique ? comment se fait-il qu’en n’ayant jamais mis les pieds sur cette île il ressente une sensation étrange ? Juli Zeh détaille la psychologie d’Henning et radiographie le couple tout comme le noyau familial. C’est très bien vu avec des petits détails qui font mouche. Les explications se dessinent lentement, émergeant de quelques jours vécus par Henning quand il était enfant. L’auteure nous immerge dans les souvenirs d’Henning et nous fait revivre avec beaucoup de réalisme cette période à l’origine d’un traumatisme enfoui au plus profond de sa mémoire d’enfant. Il faut attendre les toutes dernières pages pour que toute la lumière se fasse entre les souvenirs tronqués et la culpabilité ressentie par Henning.

    Avec une écriture concise, Juli Zeh s’attache à la psychologie de ses personnages, à leurs zones d’ombre refoulées et aux blessures invisibles. Mais dommage car la fin m'a déconcertée.

    https://claraetlesmots.blogspot.com/2019/10/juli-zeh-nouvel-an.html


  • par (Librairie Coiffard)
    12 octobre 2019

    Conseillé par Agathe

    Le nouveau roman de Juli Zeh est surprenant et addictif. Coupé en deux parties distinctes, il nous bluffe par son histoire et son retournement de situation inattendu.

    Une famille allemande, un père qui est aussi le narrateur, sa femme et leurs deux enfants décident de passer les fêtes de fin d'année sur l'île espagnole de Lanzarote. La première partie est axée sur le père de famille qui, armé d'une motivation à toute épreuve, décide de gravir la pente la plus raide de l'île avec son vélo de location. Lors de son ascension, l'homme mal équipé et malmené par un soleil trop brûlant, se remémore Noël ainsi que le réveillon du nouvel an dans cet endroit qui l'a toujours attiré. Il ne saurait dire pourquoi mais cette île en particulier l'a toujours appelé, et cette année il a décidé d'y emmener sa famille. Il pense à cette famille justement, sa femme, ses enfants, et cet homme nous touche par son pathos. De nombreuses pensées l'assaillent, à propos de son rôle de parent, la place que prennent ses enfants dans sa vie, mais aussi sa relation amoureuse avec sa femme qui change avec le temps. Lors de ce véritable dépassement de soi que représente cette montée à vélo il s'interroge aussi sur la nature de cette curieuse angoisse qui l'habite depuis toujours et l'attaque par surprise depuis son plus jeune âge. La chose comme il l'appelle, d'où vient-elle ? Peut-être a t-elle un lien avec cette île ?

    Et puis tout bascule.

    L'histoire est renversée et le roman prend une tournure inattendue. Le texte qui jusqu'alors était empreint de pathos, d'espoir et même un peu d'humour, devient stressant et dramatique. Et c'est dans cette situation d'attente de savoir ce qu'il va se passer que le lecteur, s'accroche aux dernières pages, comme le père de famille s'accroche désespérément à son guidon de vélo. Un roman de pure tension psychologique, à découvrir sur la champ !


  • par (La Chouette librairie)
    7 septembre 2019

    Coup de cœur de la chouette

    A l'approche des fêtes de fin d'année, Henning a subitement envie d'emmener sa famille à Lanzarote. Une fois là-bas, et après un réveillon qui l'a laissé perplexe, il enfourche son vélo. Mû par son élan, il va dépasser ses capacités physiques et mentales, jusqu'au malaise. Mais il n'est qu'au début du face à face avec lui-même...

    On retrouve dans ce court roman l'habile narration de Juli Zeh, qui mène sans fausse note son personnage jusqu'aux profondeurs de l'inconscient.


  • 30 août 2019

    Roman psychologique

    "Parfois, il se dit qu'il y a un truc qui cloche dans sa vie. Si ça se trouve, ce monde en cache un autre, où rien n'a la même signification."
    Henning a tout pour être heureux : deux enfants, une femme qu'il aime et un emploi dans une maison d'édition. Pourtant, ces derniers temps, incapable de trouver sa place dans cette vie, il s'enlise dans une angoisse dont il ne parvient pas à identifier l'origine. Alors le premier de l'an, en vacances avec sa famille sur l'île de Lanzarote, il décide de se lancer dans l'ascension d'un flanc de montagne à vélo en signe de nouveau départ. Mais plus Hemming gravit les cols, plus il sonde les profondeurs de sa détresse, comme si l'épreuve physique était là pour révéler le trauma refoulé qui finira par éclater une fois arrivé au sommet. Un roman psychologique où Juli Zeh pose un regard glaçant sur le masque social et les tumultes qui se cachent derrière.


  • par (Les Petits mots)
    10 août 2019

    Julie Zeh confirme son talent pour dépeindre des vies aussi attachantes que bouleversantes.

    Dans "Nouvel An", elle nous invite à suivre Hemming, père de famille légèrement perdu dans sa vie, et son cheminement physique et psychologique lors de l'ascension de l'île de Lanzarote où il passe le nouvel an avec sa famille.

    Dans un style simple et concis, l'auteur dresse un portrait des personnages tout en finesse et en subtilité avec une seconde partie bouleversante.