Dans la forêt

Dans la forêt

Jean Hegland

Sarbacane

  • par (Librairie La Grande Ourse)
    15 avril 2020

    Tout réinventer...

    Belle adaptation graphique par Lomig, illustrateur français, du roman de l'américaine Jean Hegland "Dans la forêt" paru chez Gallmeister.

    Après une catastrophe écologique qui reste mystérieuse, deux jeunes soeurs se retrouvent seules dans la maison familiale, dans la forêt. Elles vivent une première phase de sidération, apprennent à vivre sans électricité, dans le dénuement et la solitude. Puis, vient la violence, la colère, un sentiment de désespoir. C'est alors que le livre bascule. La plus jeune explore son environnement, découvre la forêt et ses ressources, et elles vont, petit à petit, inventer une nouvelle façon de vivre. La forêt, la nature, tout d'abord hostile car méconnue, devient source de vie et de renouvellement. Jean Hegland a elle-même expérimenté la survie seule au fond d’un bois, sans d’autre possibilité de boire et manger que ce qu’elle trouvait !!
    Une BD déroutante, passionnante, qui ouvre des possibles...

    Vanessa


  • par (Association des Librairies Spécialisées Jeunesse)
    16 septembre 2019

    Conseillé par la Librairie Sorcière Le Neuf à Saint-Dié-des-Vosges

    "Une civilisation qui s'effondre. Une maison au coeur de la forêt. Deux soeurs. Un monde à réinventer."

    Il ne reste plus rien. Plus d'électricité. Plus d'humanité. Seuls subsistent une nature qui reprend ses droits, des hommes redevenus des bêtes, une humanité affamée, assoiffée de vie. Dernières survivantes de leur famille, déchirées, Eva et Nell apprennent à se reconstruire et à construire, cernées par les fantômes qui les hantent. Tendre et effrayant, servi par des traits d'une réelle douceur, ce conte d'anticipation est d'une crédibilité perturbante... — Conseillé par la Librairie Sorcière Le Neuf à Saint-Dié-des-Vosges


  • par (Librairie Le Neuf)
    4 septembre 2019

    "D'une crédibilité perturbante."

    Il ne reste plus rien. Plus d'électricité. Plus d'humanité. Seuls subistent une nature qui reprend ses droits, des hommes redevenus des bêtes, une humanité affamée, assoiffée de vie. Dernières survivantes de leur famille, déchirées, Eva et Nell apprennent à se reconstruire et à construire, cernées par les fantômes qui les hantent. Tendre et effrayant, servi par des traits d'une réelle douceur, ce conte d'anticipation est d'une crédibilité perturbante.