Borgo vecchio

Borgo vecchio

Giosuè Calaciura

Les Éditions Noir sur Blanc

  • par (La Lison)
    22 octobre 2019

    On aime !

    Une immersion italienne dans le quartier populaire du Borgo Vecchio à Palerme. Rires, larmes, violence et douceur de l'enfance : un roman dépaysant !


  • par (Librairie Coiffard)
    12 octobre 2019

    Conseillé par Agathe

    Il s'en passe des choses dans ce petit quartier de Palerme nommé Borgo Vecchio. Ce texte court aux allures de conte et de pièce de théâtre foisonne de personnages hauts en couleurs, même si l'on parle ici des couleurs sombres de la pauvreté et du crime.

    Il y a le jeune Mimmo, qui observe la vie et est indissociable de son ami de toujours, son complice : Cristofaro. Ce dernier, enfant brutalisé par son alcoolique de père, tous les soirs ferme les yeux et encaisse les coups. Ces deux rêvent de devenir comme Toto, ou mieux encore, que Toto devienne leur papa. Un homme modèle ce Toto ! Connu et reconnu pour ses nombreux larcins, il y a bien une seule chose que ce pickpocket - dont la discrétion et la rapidité ne sont plus à prouver - n'arrive pas à voler, c'est l'amour de Carmela. Carmela la prostituée, Carmela la fervente croyante, Carmela la fille de mauvaise vie qui fait tourner les langues des commères du quartier mais aussi Carmela, que l'on désire, à la peau veloutée qui chamboule les têtes de ces messieurs. Carmela la maman de Céleste. L'enfant candide et brillante, qui observe le monde de son balcon lorsque sa maman travaille. La jeune fille dont Mimmo est amoureux également. Les histoires se mêlent et s'entremêlent, pour se rejoindre et s'éloigner à nouveau. Une mélodie italienne avec des airs de "l'Art de la Joie" de Sapienza, quel bonheur de retrouver un peu de la Sicile dans ces quelques pages. Bien qu'il soit court, ce texte est dense et chaque mot est empreint d'une force narrative qui lui donne une atmosphère particulière. Nous sommes happés dans cette vie de quartier partagée entre résignation et espoir, jusqu'au dénouement final dramatique à souhait, cathartique mais empreint de beauté et de renouveau.


  • 7 octobre 2019

    conte, Sicile

    J’avais sans doute beaucoup d’attentes en ouvrant ce livre, trop.

    J’ai donc été quelque peu déçue.

    D’abord parce que cette lecture n’a pas été une plongée dans un quartier de Palerme, j’ai rencontré quelques habitants d’un quartier fantasmé.

    Ensuite parce que ce roman n’en est pas vraiment un et tient plutôt du conte avec une situation fantastique qui m’a laissée songeuse.

    Je ne me suis attachée à aucun des personnages : ni Mimmo amoureux de Céleste, la fille de la prostituée, ni Céleste elle-même, ni leur ami Cristofaro qui se fait battre comme plâtre, no Toto, le voleur sympathique.

    Je m’attendais à une fresque sociale, j’ai lu un joli conte.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la couleur bleu ciel qui entour la mère de Céleste.

    https://alexmotamots.fr/borgo-vecchio-giosue-calaciura/


  • par (Librairies de Port Maria)
    21 août 2019

    Dans un quartier Sicilien pauvre, deux gamins amis pour toujours, une prostituée mystique, un pickpocket aux semelles de vent, un cheval, et bien d'autres personnages encore....
    Une fable sombre et lumineuse, drôle et tragique, que Garcia Marquez et Camilleri n'auraient pas reniée !


  • par (Fontaine Haussmann)
    19 août 2019

    Court et intense, fabuleux !

    Borgo Vecchio, un livre court et intense, un livre prenant et lumineux. Borgo Vecchio un quartier où règne la misère en Italie du sud. Il y a Mimo, l’enfant battu, Cristoforo son ami indéfectible et Toto le pickpocket qui court aussi vite que le vent. Il y a aussi Carmella la prostituée et Céleste sa fille qui passe son temps à lire sur le balcon de leur appartement. Leur quotidien est une succession d’aventures à la fois tragique et plein d’humanité et aussi d’humour et de gaité.
    Borgo Vecchio, un roman plein de panache, un très bon roman de cette rentrée littéraire !


  • par (Les Petits mots)
    8 août 2019

    Venez découvrir Palerme, parcourez ses rues pour parvenir au quartier de Borgo Vecchio et rencontrez sa vie grouillante et ses personnages hauts en couleur.

    Vous serez happé par l'histoire de Mimmo, Cristofaro, Celeste et Totò, où la violence, la beauté et la poésie s'entremêlent dans un ballet vertigineux qui vous laissera pantois et émerveillé.


  • par (Leslibraires.fr)
    11 juillet 2019

    Si vous avez aimé l'Amie prodigieuse...

    Les bas-fonds d'une Italie fascinante, avec des héros forts et des histoires éternelles, sans cesse renouvelées.
    Un très beau texte, puissant, qui saura ravir les lecteurs d'Elena Ferrante que l'on ne peut que garder à l'esprit lors de la lecture.