De bonnes raisons de mourir

De bonnes raisons de mourir

Morgan Audic

Albin Michel

  • 23 juin 2019

    **De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic**
    **est le coup de cœur de la Librairie Tome 7 à Paris**
    [**dans le q u o i  l i r e ? #75**](https://www.onlalu.com/2019/06/18/quoi-
    lire-75-44879)

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Librairie Entre les Lignes)
    6 juin 2019

    Terrifiant !

    2016, Pripiat ville dévastée dans la zone d’exclusion suite de l’explosion de Tchernobyl, un cadavre atrocement mutilé est suspendu à la façade d’un immeuble, la mise en scène est macabre. La victime, Léonid Sokolov est le fils d’un richissime petro-oligarque russe, ancien ministre de l’énergie en 1986 : Vektor Sokolov. Sa femme et une amie ont été assassinées le 26 avril 1986, le jour de l’accident nucléaire ! Une double enquête va être menée : celle de Rybalko policier de Moscou payé par Sokolov à titre privé. Et par Melnik et sa collègue à Pripiat pour l’enquête officielle. Il semble évident que les deux meurtres soient liés, mais comment ? Thriller ambitieux et très réussi. Récit dur, où l’on côtoie les résultats de la catastrophe écologique, la géopolitique, les magouilles, la réalité ukrainienne faite de corruption. C’est un roman policier excessivement bien documenté, au style percutant ! Bien plus qu’un simple page-turner .Un auteur à suivre !


  • par (Librairie Dialogues)
    31 mai 2019

    Un thriller hautement radioactif !

    Ce deuxième roman de Morgan Audic est susceptible de rester longtemps dans les esprits, tant par la qualité de son intrigue que par la réflexion effrayante qu'il engendre. En effet, il n'y a jamais « de bonnes raisons de mourir », mais de grandes chances, c'est certain, lorsque l'on vit en Ukraine, et plus précisément aux alentours de la zone d'exclusion de Tchernobyl.
    Seulement trente ans après la catastrophe nucléaire, des familles pauvres se sont réinstallées dans cette zone interdite, et des touristes du monde entier y font même des visites guidées. C'est au cours d'une de ces dangereuses escapades qu'un guide a alerté la police : un cadavre a été suspendu au sommet d'un immeuble contaminé. L’homme retrouvé mort, Leonid Sokolov, est le fils d’un ancien ministre, et sa propre mère avait, elle aussi, été assassinée cette terrible nuit du 26 avril 1986.
    Mais étant donné le lieu du crime, l’enquête s’avère extrêmement périlleuse... En effet, quel policier voudrait risquer sa vie sur des sites hautement radioactifs ? Un thriller de haut vol !


  • par (Fontaine Haussmann)
    23 mai 2019

    bonnes vacances a Tchernobyl!

    Et si vous décidiez de passer l'été à Pripiat ville moyenne d'Ukraine ? Paisible,tranquille vous n'aurez pas à craindre d'être dérangé par les foules et pour cause...située à quelques kilomètres du site de Tchernobyl elle n'attire plus guère que quelques touristes amateurs de sensations fortes . Une ville fantôme donc vidée il y a plus de trente ans de ses habitants et qui n'est plus que l'ombre d'elle même. C'est le décor (quelle trouvaille!) de ce formidable polar de Morgan Audic qui débute par la découverte macabre d'un homme visiblement mort depuis peu et pas des suites de l'explosion de la centrale. Encore que...Allez , bonnes vacances à Tchernobyl!


  • par (Les Petits mots)
    12 mai 2019

    Une vraie réussite !

    Un meurtre dans la zone contaminée autour de Tchernobyl cela pose tout de suite une ambiance. D’autant plus quand celui-ci est lié à un double meurtre qui a eue lieu la nuit de l’explosion de la centrale.
    Et pour enquêter dans cet endroit où le temps semble s’être arrêté il y a 30 ans, Morgan Audic nous propose deux enquêteurs aux motivations divergentes.

    Thriller torturé sur fonds de tension entre l’Ukraine et la Russie où les conflits armés sont encore bien présents.

    Fabien


  • par (Librairie Gibier)
    4 mai 2019

    Conseillé par Fabienne, libraire

    Tchernobyl, la catastrophe nucléaire, ses conséquences environnementales et humaines sont le coeur de ce thriller glaçant, remarquablement documenté. Impossible de lâcher ce roman policier qui nous emmène jusqu'au bout de la nuit ukrainienne dans toute son horreur.
    Un coup de maître !