Mers mortes

Mers mortes

Aurélie Wellenstein

Scrineo

  • par (Librairie des Croquelinottes)
    3 avril 2020

    Prix Croq'Ado

    "Ce livre est très bien, je l'ai adoré et je le conseille au jeune public mais aussi aux grands.Dans ce livre, nous pouvons trouver du fantastique mais aussi, à des moments,du réel qui fait réfléchir sur les actes des humains envers les animaux. Ce livre est assez triste et peut faire pleurer les personnes qui sont beaucoup touchées par la mort des animaux marins." Hélios
    " Ce roman est touchant, surprenant. Ce livre revient aussi sur les droits de l'homme et l'homosexualité." Nils
    " Super bien ! Beaucoup de suspens, d'action, bien qu'à la fin, il n'y ait pas un grand retournement de situation. On est absorbé par le livre." Adam


  • Une lecture qui donne des sueurs froides

    Incapable d’entendre les avertissements lancés par la Nature, la race humaine a continué ses exactions, jusqu’à l’épuisement total des mers et des océans. Tous les animaux marins sont morts, massacrés par les humains ou victimes de l’évaporation de l’eau. La Terre n’est plus qu’une boule frappée par la sécheresse où les hommes tentent de survivre au manque d’eau, de nourriture… mais surtout aux marées fantômes remplies de spectres d’animaux marins revenus d’entre les morts pour se venger et déchiqueter quelques âmes humaines.

    Le seul moyen d’y échapper, c’est d’être sous la protection d’un exorciste. En raison de leur pouvoir, ils sont très recherchés. Oural est l’un d’entre eux. Il protège son bastion, prenant très au sérieux son rôle. Choyé et traité comme un seigneur en raison de son Don, il n’a aucune idée de ce qui se passe dans le « vrai » monde… jusqu’à ce qu’un équipage de pirates le kidnappe et l’emmène de force dans leur périple.

    Aux côtés de Bengale et de sa bande atypique, il va découvrir l’ampleur des dégâts et ouvrir les yeux. Bien protégé dans sa petite forteresse, il n’avait pas idée des horreurs perpétrées dans le monde. C’est à travers ses yeux qu’on découvre cet univers post-apocalyptique. Et autant vous dire que cela fait bien réfléchir car on n’a pas du tout envie que cela arrive ! Porté par une écriture vive et des mots percutants, ce roman est une vraie claque qui nous met face à nos responsabilités. Par ailleurs, certains passages sont extrêmement durs (et malheureusement véridiques) mais nécessaires à l’histoire. Seul bémol pour moi, une pseudo-romance qui arrive un peu comme un cheveu sur la soupe…

    En conclusion, "Mers mortes" est un roman fort qui tire la sonnette d’alarme et tente de faire passer un message écologique. Prions pour qu’il soit entendu avant qu’il ne soit trop tard… car le monde d’Oural et Bengale ne fait pas rêver…