Cherbourg

Cherbourg

Charles Daubas

Gallimard

  • par (Fontaine Villiers)
    23 mai 2019

    Un roman qui se lit comme un polar !

    Que s'est-il passé sur la digue de Cherbourg en ce mois de juillet ? Un témoin parle d'une explosion et de fumée avant qu'elle ne s'effondre. Mais peux-t-on faire confiance à un témoin que l'on ne retrouve pas ? Et que cherche à cacher à tout prix l'Amirauté ?
    Cherbourg est un roman avant tout, certes, mais nous suivons peu à peu les diverses pistes d'une enquêtrice pugnace que rien ne fait reculer : ni les menaces, ni les mystères...
    Aussi charismatique que drôle, cette femme nous emmène dans les secrets du nucléaire militaire français et de ses dangers...


  • par (Librairie Dialogues)
    14 mai 2019

    Cherbourg est autant le titre que le personnage principal de ce premier roman à l'atmosphère embrumée. Envoûtant par son ambiance, Cherbourg nous entraîne dans une enquête sur fond, d'explosion, de disparition et de béton... D'une rade, l'autre, l'auteur en explore le passé "induscléaire"... Magnétique.


  • 6 mai 2019

    Il est impossible de ne pas être saisi par l'atmosphère qui se dégage des premières pages de ce roman. "Depuis la mer, on dirait tout juste une ville. Un rivage étendu de maisons blanches qui écarte les bras pour tenter d'attraper ce qu'il peut de l'océan. Le corps atrophié, à peine ancré à la terre, Cherbourg convoite l’horizon et la mer de ses deux membres immenses, de type de pierre élancées au milieu des flots."
    Quand une explosion se produit durant l'été 2012 sur un bout de digue, une cape de silence est déployée. Il faut dire que les chantiers de l'Arsenal abritent le démantèlement de certains de sous-marins et qu'un peu plus loin, les drôles d'usines de La Hague traitent les déchets radioactifs.

    Mais un adolescent affirme que son copain Paul a disparu lorsque la digue a été avalée par la mer. Pourquoi la mère de Paul ne veut-elle pas porter plainte ? D'où viennent les blocs de béton soudainement émergés ?
    Très vite déchargée de l'enquête pour cause de secret défense, Frédérique, inspectrice de police, ne veut pas lâcher le morceau. Officieusement, elle continue ses investigations et tente d'y voir un peu plus clair.

    L'ambiance quasi hypnotique, les descriptions si justes et le suspense m'ont harponnée et ce, malgré quelques maladresses (notamment dans les dialogues et avec une histoire secondaire mal bricolée).
    Amenant des des réflexions sur les activités liées au nucléaire, Charles Daubas insuffle à merveille la vie à cette rade, un personnage à part entière et énigmatique qui dévoile en partie son âme.
    Âpre et singulier, ce premier roman est prenant et le dénouement en surprendra plus d'un.
    https://claraetlesmots.blogspot.com/2019/05/charles-daubas-cherbourg.html


  • par (Librairie Comme Un Roman)
    2 mai 2019

    Cherbourg et sa pêche au saumon, Cherbourg et ses démantèlements de sous-marins nucléaires, son effondrement de digue, son secret militaire, son adolescent disparu que personne ne cherche...
    La sensation d'étrangeté ne lâchera pas le lecteur tant Charles Daubas arrive à tisser une atmosphère unique, iodée, mystérieuse, haletante !


  • par (Librairie La Buissonnière)
    20 avril 2019

    L'étrange et l'intrigue

    Un premier roman maîtrisé, de grande qualité littéraire et de belle facture narrative, oscillant entre l'étrange et l'intrigue, abordant la vie et les sentiments de ses personnages avec autant de sobriété que de profondeur, dans une ambiance portuaire, entre rade et brume, hautement romanesque. Un auteur à la fois très prometteur et au style déjà bien assuré, une nouvelle voix que l'on est heureux de découvrir.