Le tour de l'oie

Le tour de l'oie

Erri De Luca

Gallimard

  • 11 mai 2019

    Dialogue aves un fils imaginaire pour évoquer une vie bien réelle.
    Une allégorie de la transmission.
    Vibrant !
    Guillaume, Mémoire 7


  • par (Librairie Le Neuf)
    29 mars 2019

    Simplicité, élégance, humanisme, poésie, voilà quelques mots qui résument l’œuvre du grand écrivain Erri De Luca. Chaque mot est minutieusement choisi pour que se tisse une pensée toute en simplicité et en raffinement. Erri De Luca est plus qu’un écrivain, c’est un penseur, un humaniste, un poète.
    Dans son nouveau livre, il convoque un fils imaginaire devenu adulte, avec lequel il va partager, le temps d’une longue soirée, son rapport au monde, aux femmes, à l’écriture, au corps, à la nature, à la spiritualité… Tous ces thèmes qui lui sont chers. Avec humilité, Erri De Luca nous parle de lui et des Hommes. Un livre rare, riche, précieux, fondamental !


  • par (Librairie Le Neuf)
    29 mars 2019

    Simplicité, élégance, humanisme, poésie, voilà quelques mots qui résument l’œuvre du grand écrivain Erri De Luca. Chaque mot est minutieusement choisi pour que se tisse une pensée toute en simplicité et en raffinement. Erri De Luca est plus qu’un écrivain, c’est un penseur, un humaniste, un poète.
    Dans son nouveau livre, il convoque un fils imaginaire devenu adulte, avec lequel il va partager, le temps d’une longue soirée, son rapport au monde, aux femmes, à l’écriture, au corps, à la nature, à la spiritualité… Tous ces thèmes qui lui sont chers. Avec humilité, Erri De Luca nous parle de lui et des Hommes. Un livre rare, riche, précieux, fondamental !


  • par (Le Pain des Rêves)
    22 février 2019

    Dans "Le tour de l’oie", Erri de Luca nous livre sans doute son récit le plus intime, le plus complexe aussi. Car l’homme a eu une vie aventureuse, avec des engagements forts. Il a connu l’usine, la politique, la guerre en Bosnie, la maladie en Afrique, flirté avec la lutte armée, l’exil, la clandestinité. C’est un montagnard, un alpiniste qui soigne son corps, et qui a fait un" voyage vers le fond du jeûne". Il aime les livres, il sait raconter des histoires, il est un lecteur assidu de la Bible alors qu’il est athée, il aime aussi le cirque , le corps des femmes, Naples.
    Pour raconter tout ceci et encore bien d’autres choses, Erri de Luca choisit un soir d’orage alors qu’il lit "Pinocchio", et de parler à un fils imaginaire, un fils qu’il n’a jamais eu auquel il transmet le récit de sa vie. Un récit qui n’est pas linéaire, il se raconte dans le plus grand désordre. Ce fils existe-t-il ? "Ta présence ici suffit ce soir pour créer ma paternité"…
    Ce récit est une mise à nu, un jeu d’illusions, un texte qui ressemble un peu à un testament. Erri de Luca, ce passionné d’écriture, nous offre un texte magnifique, exigeant autant pour l’auteur que pour le lecteur.

    L’écriture est mon aujourd’hui et je suis content qu’elle soit, quelque part, l’aujourd’hui d’un lecteur.