• par (Librairie Obliques)
    8 octobre 2018

    Dissection de la femme parfaite

    On comprend sans peine que ce livre hors-norme aura laissé perplexe la censure fasciste de l'entre-deux guerres. Est-ce un pamphlet féministe ? Une fable acide ? Une ode à l'anticonformisme ? Ou tout simplement l'évocation imagée d'un personnage qui aspire comme nous tous à la liberté ?
    Le résultat, en tout cas, c'est un roman luxuriant et follement original, et dont on ne s'explique pas qu'il n'ait jamais été traduit en français jusqu'à aujourd'hui. Une merveille d'imagination et d'étrangeté à découvrir.


  • par (Librairie La Buissonnière)
    3 septembre 2018

    Anti-conformisme

    Récit fabuleux, conte fantastique abstrait sur la réalité de l'existence, la signification de la naissance et de l'être dans une société rigide et convenue. Voyage initiatique et philosophique d'une enfant puis jeune femme précocement lucide et intelligente, anti-conformiste qui choisit malgré elle de se plier aux conventions sociales et familiales. La malle est son refuge, l'antre de ses réflexions et de ses interrogations quant à la mort et à la vie. L'accès au monde extérieur, à la vie bourgeoise, sociale et domestique sera son enfer, son devoir obstiné, son abnégation infinie. Étonnant ! Une curiosité littéraire littérale !


  • 22 août 2018

    Si vous aimez les OVNI littéraires, « La Massaia » en est un. Paola Masino a voulu aborder la condition de la femme en Italie avant la Seconde Guerre mondiale sous Mussolini. Ce roman déroutant fut donc censuré puisqu’il raconte la vie d’une femme confinée au rôle de maîtresse de maison, la si particulière et riche Massaia. La version présentée est proche de l’originale.
    Les thèmes du livre sont quelque peu décalés aujourd’hui : règles de courtoisie, de civilité et de bonnes manières.
    Il est aussi question d’émancipation de la femme, de domestiques, de valets et d’employés de maison.
    La construction du roman est particulière, incluant divers genres et formes littéraires comme le journal intime, les notes, les rêves, l’écriture théâtrale... J’imagine qu’à sa première publication en 1945 ce roman italien devait être une pépite littéraire. Il l’est certainement aujourd’hui car l’écriture est très soignée et ce personnage « La Massaia » est très marquant et ne laisse pas indifférent.
    Tout comme l’ensemble du roman d’ailleurs. Il s’adresse à mon avis aux lecteurs exigeants.