Isidore et les autres

Isidore et les autres

Camille Bordas

Inculte

  • par (Librairie Ravy)
    3 novembre 2018

    Difficile de trouver sa place dans une famille de surdoués quand soit même on ne l'est pas. Mais Isidore a quelque chose que ses frères et sœurs n'ont plus : des yeux d'enfant, une pointe d'humour et un sacré sens de l'autodérision !
    Un fabuleux roman d'apprentissage !
    Elisa


  • par (Le Merle Moqueur)
    31 octobre 2018

    Inoubliable

    Dans la famille Mazal j'appelle Isidore!

    Le plus "normal" d'une fratrie de surdoués qui ne sait communiquer autrement que par références littéraires ou cinématographiques et qui n'est pas sans rappeler une certaine famille Tenenbaum!
    Camille Bordas nous offre un roman d'apprentissage aussi drôle qu'émouvant, en bref, génial.
    Car Isidore, alias "Dory", est un de ces personnages qui - à l'instar du Daniel Price de Tesich ou du Holden Caulfield de Salinger - ne s'oublient pas!


  • par (Librairie Le Grenier )
    5 octobre 2018

    Isidore et les autres

    Il est des romans que l’on referme en étant triste de quitter les personnages, de ces histoires que l’on prend à cœur dès les premières pages et dont le plaisir de lecture ne se dément pas un seul instant, Isidore et les autres de Camille Bordas en fait désormais partie.

    Izzy-Dory-Isidore, douze ans, aime sa famille, les gens. Il est dans l’empathie, arrondit les angles, fait preuve d’une belle sensibilité, bref : Isidore aime son prochain, sans sens biblique, juste dans le sens du bien commun. Il est dans une famille, où, qui n’a pas soutenu sa thèse ne peut rien comprendre à la vie. Entouré de ses cinq frères et sœurs aux têtes enfouies dans les livres et peu réceptifs au monde qui les entoure, Isidore détonne. C’est dans cet univers qu’il mène sa barque, avec bienveillance et franchise. Il fugue pour ressentir l’air frais du large, des petits bouts de chemin de vraie vie qui le découvrent à lui-même.

    Avec une plume juste et sans artifice, Camille Bordas est arrivée à nous rendre en amour de ce bout d’homme qui cherche, suite à un drame, le sens de la vie. L’auteure nous fait rentrer dans une histoire universelle, essentielle et magnifique. Par son héros nous partageons un moment de cette vie de famille, quittant de nouveau les petites chaussures de l’enfance pour repartir pieds nus sur les chemins caillouteux de l’adolescence. Il s’écorche, se blesse, essaye, se positionne et, malgré tout, nous entoure de ses bras au milieu d’une fratrie qui se questionne beaucoup pour, peut-être, ne pas trop percevoir cette vie incertaine et parfois violente. Vous comprendrez : Isidore nous a « attrapé le cœur » !

    Isidore et les autres de Camille Bordas aux éditions Inculte – 413 p. – 19.90 euros –

    Emma & Fanny.


  • par (Librairie Auréole)
    13 septembre 2018

    COUP DE CŒUR

    Isidore, 13 ans, doit trouver sa place dans une fratrie où il est le petit dernier… et le seul à ne pas être surdoué. Quand ses cinq frères et sœurs ont la tête dans les livres à longueur de journée, lui vaque à ses occupations et se pose beaucoup de questions. Sur son avenir, sur la famille, sur l'amitié.
    Un joli roman qui parle du rapport à l’empathie et à l'intelligence.
    C’est pétillant, rafraîchissant, subtil, il se détache dans cette rentrée littéraire… Un vrai régal !


  • par (Librairie Dialogues)
    29 août 2018

    Un personnage inoubliable

    " Un soir, c'est revenu sur le tapis. "Et toi, Dory ? Qu'est ce que tu veux faire quand tu seras grand ?" et la réponse m'est apparue clairement : je serai prof d'allemand."
    Dory ou Isidore c'est le héros de ce roman décalé et farfelu. Il fait partie de ces personnages auxquels on s'attache à la fois tendres et naïfs, curieux et malicieux. Il est au coeur d'une famille atypique dans laquelle il cherche sa place. Face à des frères et soeurs thésards et brillants, il donne l'impression d'être un vilain petit canard. Ses multiples fugues sont-elles un appel à être remarqué ?
    Camille Bordas nous invite à un road-movie à la française où se posent les questions de l'identité, des rapports familiaux, du deuil, de l'amitié... autant de thèmes d'apprentissage qui forgent un caractère et un homme.
    Vous n'oublierez pas de sitôt ce petit Dory tant il vous donnera l'impression de faire partie de votre propre famille.


  • par (Librairie Comme Un Roman)
    29 août 2018

    Camille Bordas nous fait découvrir Isidore, 12 ans et sa famille de surdouée.
    (2 frères, 3 sœurs et presque autant de thésards...)
    Des dialogues incisifs, des questionnements existentiels drôles et justes :
    UN RÉGAL !


  • par (Fontaine Kléber)
    23 août 2018

    Le récit drôle et touchant d'un fugueur récidiviste

    Lire Isidore et les autres est un ravissement.

    De la première à la dernière page, vous serez charmés par ce garçon de onze ans somme toute ordinaire et qui porte sur le monde un regard subtil et sensible.
    Car Isidore n'est pas comme ses cinq frères et sœurs, ces génies, certes voués à de grandes études, mais socialement inaptes. Non, lui remarque les détails, ces petits riens qui pavent la vie de tout ceux qu'il rencontre et qui lui permet de les réconforter ; il possède une intelligence émotionnelle. C'est au cœur de cette famille dysfonctionnelle qu'il grandit. Son point de vue un brin candide et sa logique implacable ne manqueront pas de vous faire rire aux éclats.

    Le roman d'initiation humain et touchant d'un fugueur récidiviste.


  • par (Librairie Mots et Images)
    23 août 2018

    Un roman drôle et sensible sur l'enfance, la famille et la différence, ou comment trouver sa place.
    Des personnages attendrissants (et un peu fous), des situations juste hilarantes et des moments touchants, tout y est!

    Aude