• par (Librairie Dialogues)
    15 mai 2020

    "Je veux dans ma vie pouvoir aimer quelqu'un qui m'aime"

    "N'essuie jamais de larmes sans gants" si tu veux, mais n'essuie surtout jamais les larmes qui coulent au cours de ces 850 pages d'amour pur. Une histoire d'amour, des histoires de tous les jours, mais quand le sida débarque sans dire son nom, la mort se mêle à l'amour.
    850 pages qu'on ne lâche pas, qu'on n'oublie pas, parce que cette joyeuse bande devient la nôtre, et qu'aujourd'hui encore et plus que jamais, ce roman résonne.
    "Je veux dans ma vie pouvoir aimer quelqu'un qui m'aime". Tout est dit, non ?


  • par (Librairie La Mandragore)
    9 juin 2018

    Un roman poignant sur la condition déplorable des homosexuels dans les années 80-90 en Suède, quand le SIDA était encore considéré comme contagieux au moindre contact... On ne peut lâcher ce livre une fois qu'on le commence. Instructif, politique, effectivement extra-ordinaire.

    Elisabeth