Diên Biên Phù

Marc Alexandre Oho Bambe, Marc Alexandre Oho Bambe

Sabine Wespieser Éditeur

  • Conseillé par (Librairie La Galerne)
    13 avril 2018

    Superbe roman !

    Antoine, ancien soldat français, revient au Vietnam 20 ans après la défaite de Diên Biên Phù. Il y a vécu l’enfer mais y a aussi trouvé l’amour, Maï Lan, et un frère, Assalane Diop du régiment sénégalais. La guerre et ces deux êtres l’ont changé à jamais. Il est question ici d’émancipation, d’indépendance et de poésie. Surtout, ne passez pas à côté de ce superbe roman ! « Résistance n’est qu’espérance. » (René Char)


  • Conseillé par (Librairie Mots et Images)
    23 février 2018

    Diên Biên Phu de Marc Alexandre Oho Bambe : une histoire d'amour en finesse et poésie au milieu des atrocités; une amitié intense et salutaire sous les explosions; le temps qui passe et ses sentiments qui évoluent...ou pas...


  • Conseillé par
    14 mars 2024

    amour, Indochine

    Je reste au Vietnam pour cette lecture, ou plutôt en Indochine, pour une défaite encore, mais celle de la France.

    J’ai eu de la peine pour Alexandre, le narrateur, qui revient en France et épouse Mireille mais dont le coeur est resté à Maï Lan, la fille au visage de lune.

    J’ai aimé son amitié avec Alassane Diop, son camarade de régiment avec qui il partage l’amour de la poésie.

    J’ai aimé les leitmotivs : René Char dont on ne se relève pas ; le pont Paul-Doumer ou Long Biên ; « L’honneur, Alexandre, l’honneur » que répète à l’envie Alassane.

    J’ai aimé que les deux indépendances (celle de l’Indochine et celle du Sénégal) soient liées. Même si l’aspect Résistance et espérance du roman m’a moins parlé.

    Et bien sûr, la merveilleuse langue de l’auteur qui m’a encore une fois ravie.

    Si vous ne connaissez pas encore la prose du Capitaine Alexandre, je vous enjoins à découvrir ce court roman tout en poésie, car l’auteur sait répéter et placer les virgules pour donner du rythme à la phrase. Magnifique.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la fille du taxi qui aide Alexandre à retrouver Maï Lan parce que son histoire lui plait.


  • Conseillé par
    4 avril 2018

    Alexandre est un survivant des troupes françaises qui ont combattu à Diên Biên Phù en mai 1954. Vingt ans plus tard, abandonnant à Paris sa femme Mireille et ses enfants, avec qui il ne se sent pas en phase, il revient au Viêtnamà la recherche de Maï Lan, une femme qu'il a follement aimée et qu'il n'a pas oubliée. Tout au long de cet ouvrage, tantôt sous forme de roman, tantôt sous forme de poème, il nous raconte les êtres qui ont compté dans sa vie : Maï Lan, Mireille et Diop, un camarade sénégalais qui lui a sauvé la vie. Belle histoire d'amour et d'amitié.