LaRose

LaRose

Louise Erdrich

Albin Michel

  • 4 juin 2018

    abandon


    Dakota du Nord, 1999. Un vent glacial souffle sur la plaine et le ciel, d’un gris acier, recouvre les champs nus d’un linceul. Ici, des coutumes immémoriales marquent le passage des saisons, et c’est la chasse au cerf qui annonce l’entrée dans l’automne. Landreaux Iron, un Indien Ojibwé, est impatient d’honorer la tradition. Sûr de son coup, il vise et tire. Et tandis que l’animal continue de courir sous ses yeux, un enfant s’effondre. Dusty, le fils de son ami et voisin Peter Ravich, avait cinq ans.

    La quatrième de couverture promet une intrigue passionnante. Mais les différents points de vue, les flash-back ont eu raison de ma patience de lectrice peu concentrée à ce moment-là.

    C’est la seconde fois que cette auteure écrit un roman qui me parait diffracté. C’est la seconde fois qu’elle a raison de mon endurance.

    Mais d’autres lecteurs ont aimé.


  • par (Librairie La Grande Ourse)
    7 avril 2018

    Louise Erdrich, formidable conteuse.

    Louise Erdrich, formidable conteuse, nous embarque dans une aventure magnétique et envoûtante !
    Un jeune garçon est tué accidentellement. Le meurtrier offre son fils de 5 ans, LAROSE, à la famille qui a perdu le sien... selon une très ancienne coutume indienne...
    Magistral.


  • par (Librairie Coiffard)
    29 mars 2018

    Conseillé par Coralie

    Dans le Dakota du Nord, pour les indiens Ojibwé, la chasse au cerf marque le début de l'automne. Landreaux est sûr de lui, serein. Il a remarqué le cerf depuis quelques temps déjà et son souffle est détendu. Il l'aperçoit, vise, tire. Sous ces yeux, le cerf s'enfuit et c'est le petit Dusty Ravich qui s'effondre. Il est le fils de ses voisins et amis et se cachait dans les bois. Abasourdi, Landreaux va mettre en oeuvre une ancienne tradition indienne, éprouvante mais riche de sens : il va donner son plus jeune fils, LaRose, aux parents de Peter, en deuil.
    Commence pour le jeune garçon, qui vient de perdre son ami Dusty, une étrange danse entre deux familles qui évitent de se croiser, qui ne s'adressent pas la parole mais qui vont pourtant se partager le même enfant. Le destin de ce jeune garçon semble lié aux précédents LaRose que le lecteur va peu à peu apprendre à connaître au fil des générations jusqu'à la toute première LaRose.
    Le récit de Louise Erdrich est extrêmement subtil mais il met en lumière l'histoire complexe et les coutumes ancestrales des indiens d'Amérique du Nord à travers plusieurs générations, de la première LaRose au milieu du 19ème siècle jusqu'à aujourd'hui.


  • par (Librairie La Buissonnière)
    23 février 2018

    Envoûtant

    LaRose, le nom de l'un des aïeuls de l'auteure porté et transmis de génération en génération, ici figure centrale du roman, magnifique et candide. Une épopée, une saga familiale contemporaine au coeur de la communauté amérindienne emplie de traditions et de modernité où l'on sait excellemment associer les deux. C'est beau et tragique, envoûtant comme un roman de Louise Erdrich! Plus de 500 pages de pur bonheur de lecture!


  • par (Librairie Ravy)
    17 février 2018

    Un terrible accident de chasse contraint les parents de LaRose, petit garçon de 5 ans, à partager leur fils avec la famille endeuillée. Le petit garçon accepte son sort et petit à petit se sent une responsabilité envers sa 2ème famille. Il est le 5ème à porter ce prénom et Louise Erdrich retrace aussi l’histoire de ses ancêtres. Empreint de magie et de traditions indiennes ce nouveau roman de Louise Erdrich est simplement magnifique !
    Valérie


  • par (Librairie La Galerne)
    6 février 2018

    Louise Erdrich est l’une des grandes plumes de la littérature américaine, une conteuse hors pair. Elle construit des ponts entre modernité et tradition ancestrale, elle donne au quotidien même douloureux un soupçon d’étonnement, une dose de surprise, un enchantement à la dérobée. Elle mêle gravité et légèreté avec brio et générosité. LaRose est le don du père meurtrier par accident au père endeuillé. LaRose, c’est la vie et la réconciliation.
    D’un incident tragique, Louise Erdrich fait un roman magique !