Le Maître des miniatures

Jim Shepard

Vies parallèles

  • par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
    26 septembre 2017

    Monstre ou génie ?

    Alors qu’il est en train d’imaginer comment créer le monstre Gojira (devenu Godzilla en occident), Eiji Tsuburaya, directeur des effets spéciaux de la Toho Films, prend conscience de son incapacité à être un bon mari et un bon père. Alors que le Japon se remet difficilement des ravages des bombes atomiques, le film naissant rappellera aux habitants de l’archipel la dévastation de la guerre… Court roman regorgeant de questionnements, Le Maître des miniatures est un texte simple et subtile mêlant la « grande histoire » et les bouleversements de l’intime !


  • par (Librairie Mots et Images)
    23 septembre 2017

    Un roman atypique, écrit magnifiquement, d'une prose agile et lumineuse.
    Le maître des miniatures s'ancre dans le japon d'après guerre et est centré sur Eiji Tsuburaya, créateur d'effets spéciaux de Godzilla...


  • par (Librairie Dialogues)
    21 septembre 2017

    Un immense texte court

    Japon, juillet 1954. Eiji Tsuburaya, directeur des effets spéciaux de la Toho Films est censé, en seulement deux mois, donner une apparence à Gojira, roi des Monstres. Débordé, il n’a de temps ni pour sa femme, ni pour ses deux enfants. Il n’a pas même de temps pour se souvenir de sa fille, Miyako, morte quand elle avait deux ans, ou de son père, décédé 21 ans plus tôt dans le terrible tremblement de terre de Kantō.
    Jim Shepard entremêle la « grande Histoire » et l’intime, le romanesque et la rigueur du documentaire, dans un immense texte court.