Maudit printemps

Maudit printemps

Antonio Manzini

Denoël

  • 13 juin 2017

    Le ciel est bleu, le soleil darde ses timides rayons, les fleurs s'épanouissent...Le mois de mai semble bien apporter le printemps à Aoste et avec lui renaît la bonne humeur du sous-préfet Rocco Schiavone. Alors pourquoi vouloir gâcher cette belle sérénité avec un banal accident de la route ? Certes, les deux passages de la camionnette n'ont pas survécu au choc mais la préfecture ne s'occupe que de meurtres ! Bon, les plaques étaient volées, les deux hommes pas très nets, il faudrait peut-être creuser un peu le dossier. Une épine dans les Clarks du sous-préfet. Et le pire reste à venir. Chiara Breguet, une adolescente, aurait disparu après une soirée en boîte de nuit avec des amis. La famille, de riches industriels du Val, reste muette. Mais Schiavone n'a aucun doute : la jeune fille a été enlevée, ses jours sont en danger. A charge pour lui de la retrouver. Un kidnapping, une famille qui ne collabore pas, la neige qui se met à tomber en plein mois de mai et les bonnes dispositions du sous-préfet prennent le large...

    Troisième enquête du sous-préfet muté à Aoste et on ne s'en lasse pas ! Antonio Manzini construit une intrigue riche en suspens et en rebondissements, mêle enquête policière effrénée et vie privée de son irascible Rocco. Ici il s'agit d'un enlèvement, de gros sous et d'une incursion de la mafia dans les affaires du Val que tous croyait préservé de ce fléau. Entouré d'une équipe haute en couleurs, mi-compétente, mi-bras cassés, le policier montre encore une fois que sous ses airs bourrus, il cache un grand cœur qu'il est trop macho pour dévoiler au grand jour. Chaque opus est l'occasion d'en apprendre davantage sur lui, les circonstances qui l'ont conduit à Aoste, sa jeunesse romaine, son mariage avec Marina, son veuvage, son mal-être, son désespoir. Et Rocco Schiavone n'est pas près de laisser ses idées noires derrière lui. Alors que sa vie sentimentale pourrait prendre un tournant vers une relation plus épanouissante, Manzini lui réserve un sale coup et la certitude que le bonheur n'est pas dans ses cordes. Le sous-préfet va-t-il se remettre de ce nouveau coup du sort ? Il va falloir faire preuve de patience pour connaître la suite des aventures valdôtaines du sous-préfet romain. Ça va être dur !