Otages intimes

Otages intimes

Jeanne Benameur

Actes Sud

  • par (Fontaine Villiers)
    18 avril 2019

    Etienne, photographe reporter, est fait prisonnier dans un pays en guerre. Le récit d’Otages intimes débute à sa libération, lorsqu’il décide de retourner dans son village natal pour tenter de se reconstruire auprès de ses proches, sa mère et ses deux amis d'enfance.
    De là, on suit comme sur un fil fragile le long parcours de ce protagoniste, traversé par toute une palette de sentiments intimes et intenses : la mémoire de la violence, de la peur, de l'enfermement, la solitude, la difficulté à faire face à l'autre, autant dans l'adversité que dans la fraternité, et celle de réapprivoiser la liberté.
    La langue sensible et imagée de Jeanne Benameur est en adéquation parfaite avec le sujet vibrant qu’elle traite. Une lecture dont vous deviendrez très vite l’otage !


  • par (Librairie Voyelles, Herbignac)
    16 juin 2017

    Cheminement intime

    Etienne, photographe reporter, était otage dans un pays en guerre. Et ce matin, Etienne est libéré. Il rentre. « Plus vraiment captif, mais libre non. »
    C'est dans son village natal qu'il trouve refuge. Là, il y a sa mère et son jardin. Il y a les amis d'enfance et la musique. Il y a les arbres et la montagne. L'écriture ciselée et poétique de Jeanne Benameur nous fait plonger au cœur du cheminement intime d'Etienne. Elle nous offre un texte beau et fort. Puissant.