• 23 octobre 2016

    Entre réalité et fiction

    Un nouveau roman de William Boyd, c’est toujours la promesse d'un bonheur de lecture. Mais il n’est jamais meilleur que lorsqu’il écrit la biographie d’un personnage de manière si précise qu’il y a un moment où l’on a envie de vérifier si tout cela n’est vraiment que fiction. Après « Les Nouvelles confessions » écrit en 1988, puis « Nate Tate un artiste américain » en 2000 et « A livre ouvert » en 2002, le voici de retour avec ce même format où il jongle entre réalité et fiction. Il mélange cette fois autobiographie, journal intime et photos, puisque sa nouvelle héroïne, Amory Clay, va traverser le siècle appareil au poing. Elle débutera en immortalisant des « people » de la bonne société anglaise, puis très vite, parcourra le monde, de Berlin au Vietnam, en passant par la France et les Etats-Unis.
    Lire notre interview de William Boyd [**ici**](http://www.onlalu.com/site/william-boyd-interview-amory-clay/).

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Librairie Grangier)
    17 octobre 2016

    Une pionnière de la photographie qui vit passer le xxe siècle dans son objectif.
    Une femme libre dans ses amours qui se retrouva au coeur du Berlin décadent des années 30, des troupes américaines en France en 44 et terminera sa carrière durant la guerre du Vietnam.
    Le beau portrait d'une femme et reporter de guerre.