Hafid Aggoune

Rêve 78

Joëlle Losfeld
9.50 €
 
Il est de petits livres qui émeuvent grandement. Rêve 78 en fait partie. Une photo, témoin de retrouvailles entre une mère et son fils, donne le point de départ de ce récit : l’introspection du fils qui, se souvenant des mots de sa mère, « être heureux au-delà du malheur, parce que la vie est là, en soi », réfléchit à son nouveau statut de père. Séparé de sa mère par un exil imposé par son père, Hervé Babel est déraciné de sa France et de sa langue et va passer deux années en Algérie auprès d’une famille qu’il ne connaît pas. Cette séparation est le traumatisme fondateur qui va pousser le personnage vers l’écriture et la lecture. Il déclare : « Lire m’a sauvé la vie. » Ce texte intimiste, voilé par l’altérité d’un personnage au nom évocateur – Hervé Babel –, est une déclaration d’amour à cette mère. L’absence est le moteur de la construction de l’homme, mais aussi l’acte de constitution de la vocation d’écriture du narrateur/auteur.

Au Poivre d’Âne - La Ciotat, le 27 janvier 2009