Pascal Dessaint

Le bal des frelons

Rivages "Thriller"
16 €
 
On a l’habitude de chercher dans les romans de Pascal Dessaint la fêlure qui caractérise ses personnages. En général on la perçoit assez rapidement mais toujours étonné par l’inventivité de l’auteur comme dans Cruelles natures* qui vient d’être réédité en Rivages/Noir, un grand moment de littérature et de noirceur, avec ce type qui ramasse sur les routes d’un parc naturel magnifique (et magnifiquement décrit) des paquets de cigarettes vides, des canettes écrasées, et qui vit avec une femme enfermée dans sa chambre.
Dans Le baI des frelons, c’est bien simple, ils sont tous fêlés. Même le sage apiculteur, innocent et néanmoins rôle clé dans l’intrigue, a son histoire, secrète et tordue. Mais ce dernier est d’une simplicité et d’une douce gentillesse dans ce scénario à la Charles Williams où tout le monde veut sa part d’un gâteau, quel qu’il soit, et ne semble agir que par jalousie, convoitise ou rancœur. Quand ils ne sont pas obsédés par l’argent, les invités du bal le sont par le sexe, l’un n’empêchant pas forcément l’autre, ou la vengeance, qui peut, comme on le sait, se manger froide. Leur folie va jusqu’à faire revivre une morte, laisser une vierge de 46 ans se promener nue en pleine cambrousse, tuer une vache a des lieues de là (et qui pour le coup n’y était vraiment pour rien)… 
Le bal des frelons c’est le plus drôle, le plus déjanté des livres de Pascal Dessaint. Une chronique… piquante de vie à la campagne.
 
(fmb)

Le Bateau Livre - Lille, le 4 juillet 2011