Losfeld, Eric

Endetté comme une mule

Tristram
11,40 €
 

Introuvables depuis un bout de temps, les mémoires d’Éric Losfeld viennent d’être republiés ! Livre truculent, bourré d’anecdotes hilarantes, Endetté comme une mule dresse, comme son titre l’indique joyeusement, le portrait d’un éditeur souvent fauché, éternellement rigolard et flambeur.

Un éditeur d’une espèce qui se fait rare, plus proche de l’aventurier que du gestionnaire, comme le souligne François Guérif dans la délicieuse préface de l’ouvrage.
Aux côtés de Jean-Jacques Pauvert et de François Maspero, Éric Losfeld fait partie des monstres sacrés de l’édition des années 1950 et 1960. Pour ces trois-là, à cette époque, l’édition est un sport de combat : contre les censeurs qui font pilonner certains tirages, contre les flics qui viennent perquisitionner leurs bureaux, contre les juges qui intentent des procès pour outrage à la morale. Il faut dire que le pouvoir politique n’est pas particulièrement réceptif à la littérature érotique qui fait abondamment partie des catalogues d’Arcanes et du Terrain vague, ses deux maisons d’édition successives. Mais Éric Losfeld, c’est aussi et surtout le dernier grand éditeur du mouvement surréaliste. Fervent admirateur d’André Breton, il publiera notamment Benjamin Péret, Roland Topor, Jacques Vaché, Arthur Cravan ou encore Jean Schuster. Grand amateur de cinéma, il éditera tour à tour les revues Midi Minuit Fantastique et Positif.

Éric Losfeld est un passionné, un dingue terriblement attachant. En le lisant, on croirait presque qu’il est à nos côtés en train de nous raconter l’épisode au cours duquel il a failli se mettre sur la gueule avec Hemingway lors d’une sauterie organisée par Gallimard et comment les deux ont fini par se rabibocher au bistrot d’en face autour du whisky (à ce jeu-là, l’éditeur bat le romancier : c’est Losfeld qui ramène Hemingway complètement fait à son taxi…).
Vous voulez rire toutes les trois pages ? Ouvrez Endetté comme une mule ! Le nouveau livre culte que les éditions Tristram viennent d’ajouter à leur magnifique catalogue.

Antoine Bertrand,
Lune et l’Autre (Saint-Étienne)

 

Lune et l’autre - Saint Etienne, le 24 octobre 2017