Olivier Bourdeaut
En attendant Bojangles
Folio
Un premier roman qui chatouille votre émotivité : ou comment avoir immense sourire en même temps qu’une larme coule sur votre joue. Mais c’est l’effet « Bojangles », cette chanson de Nina Simone sur laquelle ce couple improbable et doucement fou danse sous les yeux rêveurs et admiratifs de leur fils. Une folie douce, oui, mais qui deviendra (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre


 
Jeanne Benameur
Otages intimes
Actes sud, "Babel"
Étienne est photographe de guerre. Le roman s’ouvre alors qu’après avoir été retenu otage pendant des mois, il va être relâché. Il doit affronter le retour auprès des siens, comme un combat contre lui-même pour réapprendre à vivre. Mais l’image d’une femme, d’un vieillard et de deux enfants, les derniers qu’il a vus avant d’être enlevé, le hante. (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre


 
Grégoire Courtois
Suréquipée
Folio SF
Bien, je vous raconte un peu ma vie. J’ai une voiture. Tout le confort moderne. Sensuelle. Volant recouvert d’un cuir racé et doux sous la paume. On se parle, elle et moi : Bluetooth. Quand mon téléphone sonne, je lui demande de décrocher et elle me passe la communication sans que j’aie à lever le petit doigt. Elle connaît tout de la météo, (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre


 
Marisha Pessl
Intérieur nuit
Folio
Ce deuxième roman de Marisha Pessl est un tour de force : il est d’une efficacité romanesque évidente ; il impose "sa" réalité petit à petit pour flirter dans le dernier tiers avec le meilleur de Polanski et il est addictif (prévoyez un second livre...car ses 700 pages se lisent très très vite). Obnubilé par le cinéaste Stanislas (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre


 
Vanessa Barbara
Les Nuits de laitue
Zulma, Z/A
C’est une maison jaune perchée sur la colline dans laquelle se recroqueville le vieil Otto depuis la mort de sa femme Ada. De vilains cauchemars se mêlent à la réalité, dans "une insomnie sans fin". Pourtant, de joyeux "hurluberlus déjantés" l’entourent, incapables de tenir une conversation sensée mais si attachants ! Les (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre


 
Gérard de Cortanze
Les Amants de Coyocan
Le Livre de Poche
Découvrez ou redécouvrez la vie de la flamboyante Frida. Une amoureuse de l’amour. Juste beau !! Elise Janvier 1937, Léon Trotski et Natalia Sedova obtiennent l’asile politique au Mexique où Diego Rivera et Frida Kahlo les hébergent dans la fameuse Casa azul. Entre le rescapé de la Guépéou et l’artiste flamboyante naît une passion aussi vive (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre


 
Donald Westlake
Ordo
Rivages, "Noir"
Loin d’être un polar, « Ordo » nous fait nous interroger sur la passé, l’identité … Un roman singulier et profond. Anouk Ordo, la trentaine, quartier-maître de la marine de guerre américaine, mène une vie sans histoires. Un seul souvenir de jeunesse, à moitié oublié : jadis, amoureux d’une jeune fille de seize ans – lui en avait vingt -, il l’a (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre


 
Annie Dillard
l’Amour des Maytree
Bourgois "Titres"
Découvrir Annie Dillard est un doux choc. Le choc de se retrouver face à une telle écriture, précise, claire, discrète, et que cette plume venant d’une femme américaine, née en 1945, prix Pulitzer en 1975, romancière, essayiste, poète, ne soit pas plus connue et reconnue en France. C’est un surgissement de la douceur aussi, celle de se trouver en (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre


 
Catherine Poulain
Le Grand marin
Points
Sur le "Rebel", chalutier en campagne de pêche au large de l’Alaska, il y a le "grand gars maigre" (le skipper), le Grand Marin, tous les deux experts en navigation et pêche, et puis il y a les autres, des hommes qui ne font pas tous partie des AAA, anciens alcooliques anonymes !... Et enfin, il y a Lili , cette jeune (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre


 
Joël egloff
J’nequête
Folio
Qui a volé le petit jésus dans la crèche ? Un faux polar hilarant . Absurde et génial !!! Agnès « Après vingt-deux heures trente, la porte d’entrée était fermée, mais s’ouvrait grâce à un code d’accès qu’il m’a recommandé de mémoriser, au cas où je le perdrais, et il m’a tendu un petit papier sur lequel était imprimé « 1945 ». L’année de naissance d’Eddy (...)
+ voir la fiche complète
+ réserver ce livre